C’est le bonheur

Die (26) France đŸ‡«đŸ‡·Â 

OUI, je n’ai jamais Ă©tĂ© autant en forme et en bonne santĂ©…  OUI, je n’ai jamais Ă©tĂ© aussi libre de ma vie… OUI, je n’ai plus aucun problĂšme… OUI, je vois le scĂ©nario de mon rĂȘve se dĂ©rouler rĂ©ellement devant mes yeux… OUI, je ne me suis jamais aimĂ© autant qu’aujourd’hui… OUI, je ne me suis jamais senti aussi heureux et Ă©panouie… 🌈 

Pourtant, n’allez pas croire que je passe mon temps Ă  contempler les Ă©toiles ou compter les pĂąquerettes dans les champs avec une brindille dans la bouche. Qu’il n’y ait pas de tricherie entre vous en moi. Pas de poudre aux yeux… que du vrai, du cash… 😏

Car lĂ , il est 4h du mat et je n’arrives pas Ă  trouver le sommeil. Mon chemin vers ma rĂ©alisation n’est pas une fleuve tranquille, mais un vrai parcours de combattant. Certes, je ne suis plus guerrier comme dans le temps, qui se bat contre son propre ombre. Je lutte simplement contre mes rĂ©flexes conditionnĂ©s. 😣

Tout va bien… absolument ! Mais le matin, par habitude, j’aurais… mmmm… j’ai la tendance de me vĂȘtir volontairement de ma camisole de force et d’aller visiter mon enclos-chĂ©ri. C’est tellement rassurant et facile… 😏

C’est tellement plus facile de regarder un film, ou mĂȘme une sĂ©rie, d’attendre que quelqu’un ait besoin de moi… au lieu d’aller me tenir compagnie dans une exploration nouvelle, sous forme de promenade au hasard ou en m’installant quelque part pour lire un peu sur une terrasse entourĂ© d’autres gens.  😉 

Chaque jour je recommence ma vie, telle dans le film « Un jour sans fin », afin d’amĂ©liorer la derniĂšre version de Michael. La version 1956, aprĂšs de maintes mises Ă  jour et mĂȘme de changements majeurs du SystĂšme d’Exploitation, qui d’ailleurs m’ont coutĂ© « une jambe », contient encore des bugs. 😅

En restant dans ma zone de confort, sous n’importe quel prĂ©texte, je me constitue Ă  nouveau systĂ©matiquement prisonnier… otage… de mes enseignants de vie de jadis, avec le syndrome de Stockholm en bonus ! Et dans ce cas, qu’est ce que j’ai Ă  enseigner ou Ă  montrer aux autres ???  Si je ne marche pas comme je parle ??? đŸ€Ą

Bien Ă©videmment… les autres… c’est moi aussi. Je le sais bien. Alors, qu’est ce que j’ai envie de me montrer tout Ă  l’heure ? Qui est-ce que je choisi d’ĂȘtre aujourd’hui ? La version confortable plein de bugs ? Celle qui me maintiens dans un espace de non-amour… Ou la version sans repĂšres, qui m’oblige Ă  affronter mon instant prĂ©sent en permanence et qui fait vibrer les cordes de mon coeur en profondeur ??? 😅

La rĂ©ponse, vous la connaissez aussi bien que moi… et vous savez, comme moi, que je n’ai pas vraiment le choix… Sauf si je veux devenir aigri et vieux avant l’Ăąge… un frustrĂ© chronique n’ayant pas vĂ©cu sa vie, tout en accusant les autres pour ses propres manquements et incapacitĂ©s. đŸ˜©

Allez, repos maintenant… pour tout Ă  l’heure me rĂ©veiller avec l’Ă©nergie d’un explorateur, d’un chasseur… J’irais Ă  la chasse aux belles images… et les plus belles je partagerais avec vous, ici… 😍

DĂ©licieuse journĂ©e Ă  tous â€ïžđŸ’›đŸ’šđŸ’™đŸ’œÂ 

PS : Me voilĂ  10h, 134 Ă©tages, 20868 pas et 15,8 kilomĂštres plus loin… selon l’application ❀ de mon iPhone… et quelques photos de mon exploit comme promis… Le soleil Ă©tait au rendez-vous du dĂ©part et la neige en rentrant. Le timing Ă©tait parfait ! 😍

 

18 commentaires sur « C’est le bonheur »

  1. Basculer l’hiver en belles promesses, aller vers de nouvelles saisons de la vie, enchanter le regard Ă  reconnaĂźtre chaque fois la beautĂ© de l’existence …. ce que j’oublie de faire dans le froid de mes rĂ©sistances … merci MickaĂ«l pour me rappeler, par ton exemple, ces prĂ©cieux Ă©lĂ©mentaires de vie. Bonne route Ă  toi bel Homme.

    Aimé par 1 personne

  2. C’est drĂŽle les similitudes… AprĂšs avoir passĂ© plusieurs jours avec la seule envie de regarder des films (j’ai bien avancĂ© quand mĂȘme matĂ©riellement tout en Ă©coutant mercure rĂ©trograde me dire de pas aller vers les nouveaux projets maintenant). Mais ce matin je suis allĂ©e explorer un nouveau chemin que je voulais explorer depuis longtemps. Je me suis Ă©galement dis que je reviendrai prendre de belles photos… Bonne route a toi!

    Aimé par 1 personne

  3. oui la version sans repĂšres !!! c’est comme un manĂšge Ă  sensation oĂč l’on connecte le vertigineux et l’imprĂ©vu et ça bouscule, ça renverse ça fait se sentir en vie…il me semble que vivre c’est alors absorber ce qui est lĂ  pour lui donner la coloration de notre ĂȘtre avec ce que nous sommes Ă  l’instant T et qui ne sera plus jamais, alors chaque instant vĂ©cu intensĂ©ment dans la spontanĂ©itĂ© est unique et si beau , hors toute projection et toute influence du passĂ©.Chaque jour on redĂ©couvre la page blanche dont l’espace nous donne un peu d’aprĂ©hension et le vertige mais le premier trait suffit Ă  se mettre en route, Ă  ressentir soudain une folle envie de crĂ©er et peu importe si aprĂšs il n’y a pas de suite, car il me semble que la vie n’est pas un roman que l’on peut lire de bout en bout mais une succession d’Ă©pisodes avec leur propre philosophie du moment, leurs propres tonalitĂ©s et rĂ©alitĂ©s !!! c’est juste maintenant !!! merci la vie , merci michael !!!

    Aimé par 1 personne

  4. Marrant que tu parles de libertĂ© et de changement de systĂšme d’exploitation… 🙂
    Hier soir j’ai commencĂ© Ă  mettre en place une rĂ©solution prise pour 2017 : virer Windows 10 de mon PC pour passer sous Linux (Ubuntu). Linux, le monde du logiciel libre par excellence ! 😉
    TrĂšs important aussi de consacrer du temps chaque jour Ă  « se tenir compagnie », Ă  demeurer en soi avec Soi.
    Bises.

    Aimé par 1 personne

  5. Merci pour cet enseignement que tu dĂ©livre autour de toi. C’est tellement vrai et riche et je dirais que j’avais bien besoin de lire un tel article pour sortir mon nez de cette spirale confortable, forteresse fondĂ©e, pour ma part, sur des peurs illusoires et un brin de lassitude… dieu que le canapĂ© peut-ĂȘtre si accueillant quand les jours sont durs… mais que ratons nous au juste? Nous mĂȘme peut-ĂȘtre? Surement…
    Tout ceci est un exercice de tous les jours et bien souvent, il me semble avoir besoin d’ĂȘtre rappelĂ©e Ă  l’ordre. Alors encore merci pour cette lecture fortuite.
    Je suis ravie du chemin que tu fais et te souhaite de belles et merveilleuses aventures.
    Aurélie.V

    Aimé par 1 personne

      1. oh oui je connais le syndrome canapĂ© et sĂ©ries… c’est tellement plus facile. Le canapĂ© c’est un peu comme un morceau de chocolat lorsque l’on est au rĂ©gime, tellement tentant. AHAHAH… Mais plus le temps passe et plus j’apprends que pour crĂ©er et rĂ©aliser il est nĂ©cessaire de passer Ă  l’action et d’affronter le monde extĂ©rieur.
        Le chemin que tu entreprends me rappelle beaucoup le chemin de Compostelle, qui reste un excellent souvenir. Chaque pas est une dĂ©couverte, tu ne peux connaitre ce qu’il y a au dĂ©tour du chemin que si tu t’y rend… cela nĂ©cessite beaucoup de confiance. Mais les cadeaux sont nombreux. Et il te ramĂšne aux besoins essentiels, manger, dormir, Ă©changer, avancer… On fait connaissance avec soi… 🙂

        J'aime

        1. Ah oui, ça se voit que tu as fait du chemin… Et ce que je remarque aussi c’est que certains choses appellent d’autres. Par exemple, quand je regarde un film, j’ai souvent envie de manger et l’envie de sortir disparait… 😊

          J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s