Plus besoin de reconnaissance

Saint Gilles, La RĂ©union đŸ‡·đŸ‡Ș 

Ce matin en tirant ma carte du jour, j’ai tirĂ© celle de l’Abondance. Dans le jeu d’Osho c’est une carte oĂč l’on voit le personnage de Zorba le Bouddha, qui selon mon interprĂ©tation reprĂ©sente le masculin et fĂ©minin en harmonie, ce qui lui procure profondeur et lĂ©gĂšretĂ© Ă  la fois. 😇😂 

Pourtant, tout en sentant cet Ă©tat en moi, je sens aussi un Ă©tat de renoncement… Ce n’est pas une sensation rĂ©cente, mais quelque chose qui se dĂ©veloppe en moi dĂ©jĂ  depuis un bon bout de temps. Peut-ĂȘtre c’est ma conscience grandissante me rappelant je ne suis pas grand chose, que quelque part je ne suis personne. L’envie de me fondre dans le tout en est peut-ĂȘtre l’expression logique et naturelle. đŸ€”

1-img_3773

Qu’est-ce que cela vient faire dans mon histoire aujourd’hui ??? 😏

J’assiste Marie-Lise LabontĂ© dans son stage autour des cuirasses parentales. C’est la derniĂšre journĂ©e aujourd’hui et comme d’habitude je suis autant en travail en tant qu’assistant, que si j’avais Ă©tĂ© participant. MĂȘme si en tant qu’assistant je n’ai pas fait grande chose. 😮

C’est elle qui m’a interpellĂ© pour venir ici avec elle… en tout cas c’est ainsi que je me le souviens. Mais il est Ă©vident que c’est moi qui a appelĂ©, crĂ©Ă©, la situation. Il est tres possible que je cherchais inconsciemment encore la validation de la femme, de la mĂšre, quant Ă  mes exploits vers mon plein potentiel. 😅

Et ça ne marche pas ! Je le vois bien ! Depuis le temps que je cherche ! Ca fait des annĂ©es !!! Personne ne me valide et personne ne le fera si je ne me valide pas moi-mĂȘme d’abord… Je vois bien les deux aspects en moi, quand je cherche Ă  montrer ma valeur Ă  l’autre et quand je suis frustrĂ© ou en colĂšre si je ne me sens pas vu, ou pire encore, que je me sens brimĂ© ou coupĂ© dans mon Ă©lan. đŸ˜©

Du coup je comprends mieux mes cartes. Étant unique et tellement diffĂ©rent des autres, comment est-il possible d’ĂȘtre reconnu d’eux ??? Alors, l’envie de me fondre dans le tout est lĂ  ! Peut-ĂȘtre c’est une fuite, mais peut-ĂȘtre au contraire, c’est pour me (re-)connecter Ă  la grande Vie, plutĂŽt qu’aux personnages autour de moi… 😒

Oui, je suis personne… et je suis le tout… et cela en mĂȘme temps. Cette croyance m’aide Ă©normĂ©ment Ă  libĂ©rer cette diffĂ©rence que je ressens en moi par rapport aux autres depuis si longtemps… et de l’exprimer de plus en plus sans retenu… sans peur… peu importe les consĂ©quences. 😏

Je pense diffĂ©remment que la plupart d’entre nous, je me comporte diffĂ©remment et j’ai une vie diffĂ©rente… et cela de plus en plus, ou de pire en pire. Le seul hic c’est mon ego, ma personne qui de par ses souvenirs douloureux se retient, par peur du bĂąton, par peur du conflit. 😎

Mais j’y vais… pas aprĂšs pas… dans la direction qui me semble juste. Le miroir me pousse et montre que je ne me trompe pas de voie… mĂȘme si parfois j’hĂ©site ou que je pose le pied encore au mauvais endroit. â˜ș

Et si en fin de compte, il n’y a personne d’intĂ©ressĂ©e dans ce que j’ai Ă  partager en tant que fou libre, pĂšlerin d’Amour ou Ăąme errant cherchant Ă  rentrer chez lui, alors, ainsi soit-il. Je vivrais ce « trop plein d’Amour » tout seul, avec et pour moi-m’aime. 😍

De toute maniĂšre, si moi j’y vais… par simple cohĂ©rence avec l’unitĂ© nous y allons tous 😉😍

À tout de suite alors â€ïžđŸ’›đŸ’šđŸ’™đŸ’œ

PS : Ma premiĂšre confĂ©rence Ă  La RĂ©union aura lieu demain, lundi, Ă  17:30 dans la ville La Possession 😉

 

10 commentaires sur « Plus besoin de reconnaissance »

  1. bonjour michael a force de te lire je commence Ă  voir que les choses sont loin d’ĂȘtre aisĂ©es pour toi comme pour nous tous d’ailleurs !! tu parlais prĂ©cĂ©demment de ce combat avec l’Ă©go dans les relations aux autres et je crois avoir compris que notre Ă©go est le principal obstacle Ă  la rĂ©alisation de notre ĂȘtre….ce besoin de reconnaissance qu’il a et de tout contrĂŽler explique souvent que nous entretenons des relations uniquement pour la reconnaissance!!! le plus dur est alors d’accepter d’ĂȘtre seul et de commencer par ĂȘtre bien avec soi-mĂȘme et de s’aimer….une fois cela intĂ©grĂ© il me semble qu’ensuite les relations qui viennent Ă  nous sont plus justes et que tout naturellement on prend la place pour laquelle on est fait sans mĂȘme s’en rendre compte !!! alors dans cette logique tout ce que nous crĂ©ons de situations nous permet de voir oĂč nous en sommes, de mesurer le chemin parcouru quant Ă  cet Ă©go et aux retrouvailles avec notre essence profonde !!! et tu fais ton propre constat de ta situation actuelle avec beaucoup de courage et de luciditĂ© !!!
    au regard du titre de ton article de ce jour je pense que tu viens de remporter une sacrĂ©e victoire !!! renoncer au besoin de reconnaissance que nous impose note Ă©go c’est se retrouver c’est commencer Ă  renouer avec notre essence unique et si indispensable !!! oui nous ne sommes que peu de chose au regard de la crĂ©ation mais en mĂȘme temps personne d’autre ne peut occuper notre place donc en mĂȘme temps nous sommes trĂšs important …c’est juste arriver Ă  se le dire en dehors du besoin superficiel de reconnaissance et rayonner tout naturellement et en toute modestie notre essence avec le courage du coeur et de la sincĂ©ritĂ©…il y aura toujours des Ă©go pour nous donner des coups mais si l’on est alignĂ© on peut traverser !!!
    alors je te souhaite de pouvoir vivre ta dimension de fou livre (j’adore la carte d »osho oĂč on voit se fou marcher au dessus du vide) pleinement et avec la force de tes convictions qui te viennent de ce que tu ressens !!! il n’y a que toi qui sait et les miroirs ne sont que des jalons indicatifs !!! le chemin est confrontant et nous demande beaucoup de courage, celui d’ĂȘtre selon nos ressentis et intuitions mĂȘme les plus folles (au yeux de l’entourage du moins !!!)
    merci michael et Ă  bientĂŽt en lozĂšre pour un Ă©change public et vivant Ă  bĂątons rompus !!!?

    Aimé par 2 personnes

    1. Merci Nathalie… je viens de partager sur ce sujet avec la femme avec qui j’ai partagĂ© 21 annĂ©es de ma vie… DĂ©jĂ  Ă  l’Ă©poque c’Ă©tait lĂ … Mon dĂ©fi est de suivre les signes, le miroir et travailler un aspect au bon moment et de ne pas oublier ce que je suis en train de faire… Bisousbisous

      J'aime

  2. Bonsoir Michaël (et les autres),

    Est-ce que tu ne confondrais pas renoncement et détachement ?
    Le renoncement est un choix entre deux solutions qui nous intĂ©ressent l’une et l’autre, mais qui ne sont pas compatibles.
    Le dĂ©tachement est la dissolution d’un lien, d’une aliĂ©nation Ă  l’Ă©gard d’une chose ou d’un ĂȘtre.

    Le fait que tu dises que tu n’es rien me rappelle ce simple et beau texte trouvĂ© sur Internet :
    « N’essaie pas de prĂ©tendre ĂȘtre « personne », « rien »,
    ce sont juste d’autres fixations conceptuelles et personne n’y croit plus.
    Sois une cĂ©lĂ©bration de ce qu’est ton expression unique et arrĂȘte de t’excuser.
    Tombe amoureux du gĂąchis parfaitement divin et trĂšs humain que tu es.
    Il n’y a pas d’autoritĂ© ici, et il est impossible que la vie se passe mal.
    Donc foire tout.
    Échoue avec panache. »

    Concernant la reconnaissance, ou la validation de notre valeur par une autre créature, elle est à mon sens symptomatique de notre regard naturellement tourné vers le dehors.
    Mais puisque je souhaite, puisque tu souhaites « rentrer Ă  la maison », il te faut donc, il me faut donc, apprendre encore et encore Ă  tourner le regard vers le dedans.
    C’est du moins ma conviction, ma croyance.

    La majoritĂ© des gens ont une peur panique de se retrouver seules avec elles-mĂȘmes (d’oĂč la tĂ©lĂ©, radio, et autre mouvement extĂ©rieur qui maintient au dehors).
    Cette majorité ne validera donc jamais une telle démarche courageuse.
    Elle se confondra plutĂŽt en conseils et autres mises en gardes pour dĂ©courager le Fou qu’elle croit fou.
    Autrement dit : « Elle n’entre pas dans le Temple et empĂȘche les autres d’y entrer. »
    Marcher vers le dedans est donc bien souvent synonyme de voyage solitaire.

    Une grosse bise à toi 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Alain, pour ton Ă©clairage et ce bon texte que je trouve rigolo… Je ne pense pas confondre… Il s’agit en effet d’un choix entre ĂȘtre connu et ma libertĂ©… Mais je comprends ce que tu veux dire et je te rejoins quant au « regard »… Comme les pouces du chamelier, vers l’intĂ©rieur 😉

      J'aime

  3. Bonjour Michael , deux rĂ©flexions me viennent en te lisant: la premiĂšre conserne la reconnaissance , ce besoin qui me semble si important et si naturel. ReconnaĂźtre l autre simplement pour ce qui il est en bĂ©nissant justement la difference si riche dans le partage! Et pour le coup le simple fait de d  » interpeller » pour la rejoindre ne pourrai t il pas etre une reconnaissance en soi?â˜ș. La deuxiĂšme conserne la fusion au tout, cette amour inconditionnel qui n a que l incarnation pour se vivre et se conscientiser… Doit on fusionner ou rencontrer? Mon impression est que ç est la rencontre qui crĂ©er l unitĂ©, ne plus considĂ©rer le tous et le la partie qui nous amĂšne Ă  la dualitĂ© mais la rencontre entre les deux . Le temps et l espace, la divinitĂ© et l humanitĂ© l horizontal et le vertical sont des Ă©lĂ©ments de la dualitĂ©s mais leurs rencontres crĂ©Ă©s un espace, un instant unique hors de celle ci . ne plus ĂȘtre l observateur et l observĂ© mais cette rencontre des deux, espace/ temps unique et crĂ©ateur par la singularitĂ© mĂȘme des des deux Ă©lĂ©ments. Rencontrer le tous et accepter d en etre sĂ©parĂ© ne pourrai t il pas etre la source du bonheur? L extase de le savoir, la bĂ©nĂ©diction de l incarner…😍. Belle journĂ©e Ă  toi et merci de me donner l occasion de poser mes rĂ©flexions 😊.

    Aimé par 1 personne

    1. C’est tout Ă  fait ça… et en thĂ©orie c’est trĂšs simple…

      Reconnaitre l’autre c’est une maniĂšre « unitaire » de se reconnaitre… re-co-naitre… naitre ensemble encore un fois… Mais la recherche de la reconnaissance est en ce qui me concerne l’expression de mes blessures… Reconnaitre l’autre, me reconnaitre… c’est la solution… Mais cela demande beaucoup de clartĂ© intĂ©rieure pour savoir quelle partie en moi oeuvre…

      L’autre est pour moi en effet le support qui me permet de vivre l’unitĂ©, l’amour, l’absence de peur… Le support, mais aussi la rĂ©sistance ou encore le sujet que j’ai peur de perdre…

      Pour moi la question que je me pose tout le temps n’est pas « que fais-je ? », mais « qui en moi oeuvre ? »…

      Belle journĂ©e Ă  toi aussi… 😉

      J'aime

  4. Quand tu dis « je cherchais inconsciemment encore la validation de la femme, de la mĂšre, quant Ă  mes exploits vers mon plein potentiel. », comment sais-tu que c’est ça que tu cherchais, et que ce n’est pas un mirage de ton Ă©go qui te fait croire ça ?
    Imagine que la femme / mĂšre te donne sa validation : quelle forme aurait cette validation ? Que t’apporterait cette validation : comment te sentirais-tu alors, que pourrais-tu faire que tu ne ferais pas aujourd’hui ?
    Quand Marie-Lise te propose de l’accompagner, est-ce plus une reconnaissance qu’une validation pour toi ? 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Eric… le miroir ne ment pas. Depuis le temps que je me constate, que je me trompe, me relĂšve. Et maintenant je reconnais mon comportement quand il devient non-naturel.
      La validation ressemblerais à ce que le petit garçon cherche chez sa maman.
      Elle n’apporte rien dans le fond… juste en superficie. Mais si je l’avais reçu Ă©tant petit, peut-ĂȘtre cela aurait Ă©tĂ© plus utile…
      Oui, je pense que je me sentais plutĂŽt reconnu quand elle m’a proposĂ© de venir…

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s