Mes maitres du moment

Amritapuri, Inde 🇼🇳

Il est 8h45 et j’ai juste terminĂ© mon sĂ©va du matin. J’ai fait du zeste de citron, puis du jus
 ensuite j’ai coupĂ© des oignons et des carottes. Chaque matin je me trouve ainsi en face de Donald pour faire mon sĂ©va. Donald a 79 ans et vit ici depuis 19 ans dĂ©jĂ . Il avait mon Ăąge quand il est arrivĂ© ici. Il est originaire des Etats Unis et ne parle que l’anglais. En Malayam, le dialecte d’ici, il ne connait qu’un mot, il m’a confiĂ© tout Ă  l’heure
 soeur. đŸ‡ș🇾

Il est petit, courbĂ©, blond avec le crĂąne bien dĂ©garni. Un « look » nonchalant et il prend soin de lui de maniĂšre approximative tout Ă  fait adaptĂ© Ă  l’endroit oĂč il vit. Comme tous, il est habillĂ© dans du blanc, ou presque. Un regard doux, des yeux gentil et une barbe hirsute
 Ce sont ces yeux que j’ai vu en premier. Si ce sont les fenĂȘtres de l’ñme, alors quelle Ăąme douce et gentil il doit avoir ! 👁

Ce que j’aime en lui et ce que je considĂšre comme des qualitĂ©s Ă  atteindre c’est, entre autres, son Ă©tat de « non-rĂ©sistance ». J’ai l’impression que pour cet homme tout est ok. Il a une vie simple, dans un endroit simple, avec des occupations simples. Pas de tĂ©lĂ©, pas de journal, pas vraiment d’amis non plus. Il ne cherche rien, ne demande rien et partage son temps entre les sĂ©vas et la lecture, son passe-temps favori. Avec une toute petite retraite il arrive tout juste Ă  payer sa chambre ici. Et il est heureux
 en tout cas, il me semble. đŸš¶â€â™€ïž

Il ne parle pas beaucoup tout en Ă©tant communicatif. Il pose des questions et aime plaisanter respectueusement. Il est juste une de ces prĂ©sences joyeuses indispensables dans une groupe
 c’est la deuxiĂšme qualitĂ© que je reconnais en lui. Il se fond dans la masse, discrĂštement. Il est modeste, peut-ĂȘtre mĂȘme se sous-estime-t-il. Je suis persuadĂ© que mĂȘme aprĂšs 19 ans ici, peu de gens le connaissent. A mon avis, ils passent Ă  cĂŽtĂ© d’un maĂźtre sans s’en rendre compte. 😉

Quoi qu’il en soit, quand je suis face Ă  lui je me sens bien. Il dĂ©gage de la lĂ©gĂšretĂ© et de la bienveillance. Il s’adapte, s’accommode, rempli habilement les vides comme le partenaire parfait et complĂ©mentaire, puis il participe ainsi tel un colibri respectant son rythme et sa vitesse. Et finalement, quand nous faisons Ă©quipe ensemble le matin, Ă  deux ou plus nombreux encore, nous allons Ă©tonnamment vite. Merci d’ĂȘtre lĂ  Donald, je te vois. đŸ™đŸŒ

IMG_4340

LĂ , pour Ă©crire, je me suis installĂ© Ă  nouveau sur le balcon qui fait partiellement le tour du 13Ăšme Ă©tage. Cette fois-ci je me suis assis vers l’est. Des palmiers Ă  perte de vue, bordĂ© par une fleuve Ă  gauche et l’ocĂ©an Ă  droit. Faut pas oublier que c’est le jungle ici et que de voir un animal sauvage ne serait pas vraiment Ă©tonnant. Au 13Ăšme je ne risque rien, ils n’atteindront jamais le bouton pour appeler l’ascenseur. 🩁

Amritapuri est un vrai village qui abrite ou peut abriter, Ă  ce que j’ai entendu, autour de 5000 personnes. Il y de tout
 une imprimerie, des boutiques de vĂȘtements, un bar Ă  jus, un snack Indien et un autre pour les snacks Occidentaux, des boutiques de souvenirs « Amma », une banque, une pharmacie AyurvĂ©dique, une piscine, un temple, une piĂšce pour faire de l’internet, un centre de recyclage ultra dĂ©taillé  il y a mĂȘme de la police spĂ©cialement pour l’Ashram
 et j’en oublie ! 🛍

Les bĂątiments ont Ă©tĂ© posĂ© un peu, je dirais
 n’importe comment. L’esthĂ©tique occidental n’a pas trop Ă©tĂ© pris en compte. Quelques petits bĂątiments, puis surtout des immeubles immenses et quelques espaces communes couvertes
 tous reliĂ©s par un labyrinthe de chemins de terre battu. Par-ci, par-lĂ  des cultures de plantes ou de fleurs en pots. Des gens habillĂ©s en blanc ou justement avec des tissus plein de couleurs qui traversent de part et d’autres un peu comme dans les villes des anciens westerns. Ca a son charme
 Par rapport Ă  ce que je connais de l’Inde, ici c’est trĂšs trĂšs propre ! 🛁

Tout le travail est gĂ©rĂ© par le bureau des SĂ©vas qui organise l’ensemble des bĂ©nĂ©voles. Tout est fait par des bĂ©nĂ©voles ici. La plus grande occupation est sĂ»rement la gestion de la nourriture. L’achat, la prĂ©paration, la distribution, le nettoyage et le recyclage. Trois repas Indiens sont servis gratuitement par jour. Ceux qui veulent peuvent acheter d’avantage des snacks Indien ou manger des produits occidentaux. Il y a mĂȘme des pizzas. Pas de pepperoni, non non ! 🍕

Panchi vient d’ici, du centre du pays, il me semble et il est le chef de l’équipe qui ramasse les poubelles et les seaux avec les bouses des vaches pour tout amener au centre de recyclage. Eh oui, il y a mĂȘme des vaches dans l’Ashram. C’est pour le lait. Des vraies machine Ă  transformer l’herbe en bouse et en produits laitier. Chaque matin une dizaine de seaux pleins attendent l’équipe de ramassage. Panchi conduit la camionnette, range les poubelles au dessus et n’arrĂȘte jamais. Il est rapide et efficace, un peu comme moi quand j’étais plus jeune. Il a 40 ans avec l’allure noble d’un samouraĂŻ. 🗡

Je l’observais de loin pendant les trois jours que je faisais parti de l’équipe. De loin, car je le trouvais difficile Ă  aborder. Peut-ĂȘtre parce qu’il ne parlait pas. Il chuchotait et j’en dĂ©duisais qu’il avait un problĂšme avec sa voix. Je le voyais travailler comme un boeuf, Ă  faire des choses le plus dĂ©gueulasse pieds nus, sans gants, sans relĂąche et avec une Ă©nergie dont la source ne se tarissait jamais. 🗑

C’est seulement hier que j’ai pu le rencontrer un peu. C’était grĂące Ă  Joe, encore un de ces hommes qui mĂ©rite d’ĂȘtre nommĂ©. Un Irlandais avec un moral d’acier, toujours le sourire aux lĂšvres et un refrain Ă  la bouche. Il est dans l’équipe de Panchi et s’était fait mal aux mollets hier. Je me suis installĂ© Ă  cĂŽtĂ© de lui sur les bancs rouge pour boire mon chai et Ă©changer un peu avec lui. Grace Ă  ses mollets, je savais mieux oĂč j’en Ă©tais dans mon propre histoire. ☕

Quand Panchi est venu se joindre Ă  nous, j’ai osĂ© enfin m’approcher de lui et demander ce qui lui Ă©tait arrivĂ© au niveau de sa voix. Il me fallait de l’audace, car il m’impressionne
 son regard perçant m’impressionne
 son attitude d’homme puissant m’impressionne. En fait, j’étais agrĂ©ablement surpris Ă  quel point il Ă©tait facile d’entre en contact avec lui et le faire parler, disons chuchoter. Et il m’a touchĂ© le coeur, cet homme magnifique. 💘

En fait, il n’a aucun problĂšme avec sa voix. Il a juste choisi de ne plus parler. Il m’expliquait qu’il trouvait qu’il y avait dĂ©jĂ  trop de paroles, trop de bruit verbal et qu’il avait choisi de calmer son propre flot mental en se calmant au niveau de son expression. Sa maniĂšre sincĂšre et intĂšgre de s’exprimer, sans honte ni orgueil, m’avait touchĂ© jusqu’aux larmes. Je sentais l’appel qui me pendait au nez. Je risque de suivre sa voie
 ou sa voix. J’attendrais peut-ĂȘtre juste le bon moment
 😅

Juste par curiositĂ© je lui ai demandĂ© comment il ferait si une groupe de personnes lui demandait de racontait son histoire. Sa rĂ©ponse Ă©tait simple
 en chuchotant ! Sans micro
 Il m’a dit que le fait de chuchoter lui demandait davantage d’effort et que cela l’aidait Ă  discerner ce qui valait la peine d’ĂȘtre dit. Ca m’a plu. 😌

Puis, il me chuchotait un petit bout de son histoire. Qu’il Ă©tait lĂ , Ă  l’Ashram depuis environ 7 ans
 Qu’il a eu une fois en publique une considĂ©ration particuliĂšre d’Amma pendant qu’il recevait son Darshan. Qu’elle lui a essuyĂ© le visage en mentionnant Ă  quel point il Ă©tait un exemple pour les autres. Mais surtout, il me partageait son feu intĂ©rieur. DĂ©barrasser le monde du plastique, remettre la terre en Ă©tait. Se battre pour cela, donner tout pour cela
 Je voyais le chevalier, le guerrier au service de la lumiĂšre. 🔆

Je ne peux pas tout raconter. C’était un moment unique et trĂšs fort. Ce que j’ai retenu surtout est cette puissance mise au service pour un idĂ©al au-delĂ  de sa « petite » personne. Tout donner pour atteindre son rĂȘve
 Physiquement, Ă©motionnellement, spirituellement. Pour un rĂȘve qui est bien plus grand que lui. Merci Panchi đŸ™đŸŒ

VoilĂ , il est presque 10h. Je vais changer un peu d’argent, prendre une douche puis mĂ©diter sur mon lit Ă©coutant quelques mantras. Il n’y a pas de soleil aujourd’hui et je ne pense pas que j’irais Ă  la piscine. J’utiliserais ce temps peut-ĂȘtre pour m’assoir un peu au bord de l’ocĂ©an. Ensuite peut-ĂȘtre un peu de SĂ©va et prĂ©parer des enveloppes de pub pour Amma, puis le Chai de 16h sur les bancs rouges et vers 17h je me connecterai Ă  Internet pour mettre mon article
 Puis ce sera dĂ©jĂ  l’heure des Bahjans. Je me suis levĂ© Ă  4h aujourd’hui
 Je pense que je vais me coucher tĂŽt ce soir. 🛌

Hier Amma est venu chanter avec nous. J’ai compris qu’elle vient quand elle en a envie. Ce samedi et dimanche elle donnera le Darshan ici
 Tout le monde va passer dans ses bras, sauf ceux qui habitent ici. Ils ont eu chacun une audience privĂ©. Il parait qu’elle a dĂ©jĂ  Ă©treint plus de 32 million de gens. Je me trouve chanceux car elle est lĂ  pendant la plus grande partie de mon sĂ©jour. MĂȘme si elle ne se ballade pas, je sens sa prĂ©sence. đŸ‘©â€đŸ‘§â€đŸ‘§

Douce soirĂ©e Ă  tous â€ïžđŸ’›đŸ’šđŸ’™đŸ’œ

PS : Quand j’ai voulu m’installer au bord de l’ocĂ©an, ce n’Ă©tait pas possible. Les vagues Ă©taient trop fortes et le centre de recyclage en a subi les consĂ©quences. Et qui pensez vous Ă©tait lĂ  pour remĂ©dier au problĂšme ??? Eh oui, Panchi !!! 😉

IMG_4752

 

12 commentaires sur « Mes maitres du moment »

  1. Belle synchronicité que ton histoire avec Panchi.
    Le midi je mange Ă  la cantine du boulot, entourĂ© de centaines d’ingĂ©nieurs.
    J’ai pris l’habitude de manger Ă  une table oĂč je ne connais personne.
    J’Ă©vite de me joindre Ă  mes collĂšgues de bureau pour ne pas subir les discussions de remplissage.
    Ce midi je m’Ă©tais mis Ă  cĂŽtĂ© de 3 femmes dont une n’arrĂȘtait pas de parler.
    Les 2 autres la regardaient, captivées, comme si elles regardaient la télé.
    À un moment donnĂ© je me suis imaginĂ© lui jeter un sort pour lui enlever sa voix en lui disant « tu gaspilles le verbe en paroles futiles, tu seras muette pendant un mois pour apprendre Ă  respecter ce don qui n’a Ă©tĂ© accordĂ© qu’aux humains. »
    Dans mon infinie bontĂ©, je me suis abstenu 😊
    Je parlais d’ingĂ©nieurs en dĂ©but de message car j’ai toujours Ă©tĂ© frappĂ© de constater dans ce milieu d’un haut niveau intellectuel, l’absence totale de maĂźtrise Ă©motionnelle.
    Une cantine d’ingĂ©nieurs est ainsi tout aussi bruyante qu’une cantine scolaire; c’est effrayant !
    Dans ces moments lĂ , j’envie les moines capables de manger ensemble sans bruit.

    Aimé par 3 personnes

  2. merci pour ce beau partage !!! ça fait des annĂ©es que parler me porte peine et lĂ  tu me montres que c’est pas totalement idiot !!! je suis enseignante en primaire et parler constamment m’est de plus en plus pĂ©nible et me fatigue, trop de bruit, trop de discours me fatiguent…. et je me suis rendue compte de ce que les enfants sont aussi souvent fatiguĂ©s par un brouhaba constant et souvent dans ma classe on s’est accordĂ© un petit temps pour Ă©couter le silence et ils ont aimĂ©…ainsi j’ai le besoin crucial de manger seule et en silence…je suis incapable de manger en compagnie car j’ai besoin de me concentrer sur ma nourriture, c’est pour moi un moment sacrĂ© !!! on devrait tous manger ( quand on mange !!) en silence !!!
    les gens , pour moi , parlent trop , et ainsi s’Ă©loignent de leur essence, sont toujours Ă  l’extĂšrieur !!! et le pire c’est quand ils m’obligent moi aussi Ă  parler et croient que je fais la tĂȘte quand je ne parle pas…ils ne comprennent pas que j’ai besoin de juste ĂȘtre prĂ©sente et regarder….j’ai cette aspiration depuis mes 10 ans mais je ne me la suis jamais autorisĂ©e car c’Ă©tait mal perçu alors merci michael car je sais qu’un jour je pourrai aller dans ce silence , dĂšs que mes enfants n’auront plus besoin de moi !!! c’est si reposant, si revigorant !!! lĂ  dans ce silence observateur je me sens apaisĂ©e, sereine et je peux me laisser aller !!! pas mĂȘme de musique, juste le silence de la respiration …alors je me sens dans un Ă©tat de mĂ©ditation permanent oĂč plus aucun effort n’est nĂ©cessaire !!!
    merci mon petit miroir !!!

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s