Dans les bras d’Amma

Amritapuri, Inde 🇼🇳

Samedi 19h

J’ai Ă  peine postĂ© mon article du jour que j’avais dĂ©jĂ  envie de partager la suite de ce que je vis. Je suis assis sur les bancs rouges, profitant d’un lĂ©ger courant-d’aire. Je suis le seul « Blanc » ici. Ça fait un peu tache, surtout que je porte mon t-shirt rouge vif.  Il y a du monde de partout. Les gens circulent ou mangent d’une maniĂšre relativement calme. Mon Darshan va ĂȘtre autour de minuit, j’ai entendu. J’ai le temps de me poser et de goĂ»ter les variĂ©tĂ©s diffĂ©rentes de la beautĂ© qui m’entoure. 😍

Des personnes avec des portraits d’Amma Ă  bĂ©nir… des petits qui lĂšchent de la glace, jouent avec le tĂ©lĂ©phone de leur pĂšre ou se sont endormis contre leur mĂšre… des hommes qui discutent entre eux et Ă©changent parfois ce petit mouvement de tĂȘte si typique ici… des gens qui achĂštent des souvenirs de leur dĂ©esse vivante… les buffets qui marchent Ă  fond… une lĂ©gĂšre odeur de nourriture qui flotte dans l’air… par-ci et par-lĂ  des fronts dĂ©corĂ©s de cendre et des tĂąches blanches et rouges… et au loin j’entends les bahjans et j’aperçois la vidĂ©o agrandissant Amma pour que tous puissent la voir… 😳

Et moi, je suis assis, alerte… je fais le chat. Je regarde, je sens, je ne fais rien d’autre… Je me laisse happer par un son, un mouvement, un frĂŽlement, une couleur, une odeur… un visage familier… 

Dimanche 01h

Les pronostiques sont que nous passerons autour de 3h… et ça ne m’Ă©tonnerait pas si ce serait plus tard encore. Ou plus tĂŽt, cela dĂ©pend du point de vue. Entretemps, j’ai passĂ© plusieurs heures Ă  discuter avec Ahmed, un jeune amĂ©ricain provocateur trĂšs intelligent qui m’a demandĂ© ma vraie raison d’ĂȘtre lĂ . Alors, je me suis livrĂ©… en toute vulnĂ©rabilitĂ© face Ă  cet homme qui ne cherchait qu’à se moquer de moi. 😅

Nous abordĂ© plein de sujets. L’un encore plus passionnant que l’autre. La richesse se trouvait dans l’information que j’ai pu extraire grĂące au miroir. SĂ»rement une des choses que je suis venu rĂ©parer ici chez Amma. Il s’agit de mon besoin d’ĂȘtre l’Amour exclusive d’une femme ! D’avoir un comportement manipulatoir pour faire en sorte que je sois le seul et unique pour elle. 😉 

En tout cas, ça me parle. Je le vois chez mon pĂšre aussi, d’ailleurs… La grande question est bien Ă©videmment, comment m’en dĂ©barrasser ??? D’ailleurs, mon t-shirt rouge est peut-ĂȘtre lĂ  inconsciemment pour attirer le regard d’Amma sur moi ? Bref, le rĂ©sultat Ă©tait, malgrĂ© les provocations « reflexomatiques » d’Ahmed, une complicitĂ© magnifique et une reconnaissance verbale de sa part comme je n’en ai rarement eu. 🙃

Dimanche 13h

Finalement, je suis passĂ© vers 3h30 le matin. J’étais parmi les 20 derniers. Ils ont mis les occidentaux tous Ă  la fin. J’avançais dans la queue pendant une heure en me dĂ©plaçant de chaise en chaise, jusqu’à ce que je puisse poser mon sac et enlever mes tongues. Une fois sur l’estrade prĂšs d’Amma il y avait encore 3 lignes de chaises pour m’asseoir de plus en plus proche d’elle. 😍

J’étais bien rĂ©veillĂ© et aprĂšs 18h d’attente je me trouvais soudainement Ă  genou en face Ă  elle. Quelqu’un me demandait mon pays. Instinctivement j’ai dit « Holland ». Elle avait pris des gens dans ses bras quasiment non-stop depuis le dĂ©but et lĂ  devant moi elle riait aux Ă©clats par rapport Ă  quelque chose qui s’était passĂ©e juste avant moi. J’étais lĂ  debout sur mes genoux entrain de la regarder et je sentais mon rire s’enclencher aussi. AprĂšs pas mal de rires, une main derriĂšre ma tĂȘte me poussait contre son Ă©paule droite bien colorĂ© Ă  cause de la transpiration de tous ceux qui Ă©taient passĂ©s avant moi. 😅

Pendant Ă  peine 10 secondes je sentais une prĂ©sence entiĂšre. C’Ă©tait rapide mais plein. Quand je me suis relevĂ© elle m’a tapotĂ© le menton, ce que j’ai pris pour un geste de tendresse encourageante et elle m’a donnĂ© mon sachet de Prasad et le bonbon qui allait avec. 🍬

VoilĂ , le moment fort de la soirĂ©e. C’était bon ! Pourtant, je ne suis pas restĂ© assis auprĂšs d’elle par la suite comme les autres. Mon GPS intĂ©rieur me dirigeait droit vers ma chambre et mon lit. En m’éloignant j’entendais les bahjans si typique pour la fin des rituels. đŸ’€

J’ai dormis mĂȘme pas deux heures pour ĂȘtre prĂ©sent pour le sĂ©va oĂč finalement il n’y avait pas grande chose Ă  faire. Juste couper des concombres et des pommes de terre pour en faire des frites. J’ai recouru Ă  nouveau vers mon lit, me suis d’abord lavĂ© les vĂȘtement et j’ai essayĂ© de trouver le sommeil
 sans succĂšs. Ce qui explique ma prĂ©sence au Cocobar avant mon heure habituelle
 🌮

Je vais vĂ©rifier mes courrier, manger des frites et me coucher Ă  nouveau
 mĂ©diter si je ne trouve pas le sommeil. L’ashram est encore plein, c’est la deuxiĂšme journĂ©e de Darshan et Amma fait des Ă©treintes Ă  pleine pot. đŸ€—

Beau dimanche Ă  tous â€ïžđŸ’›đŸ’šđŸ’™đŸ’œ

 

8 commentaires sur « Dans les bras d’Amma »

  1. J’ai Ă©tĂ© dans les bras d’Amma il y a bien longtemps Ă  Toulon.
    Je serais curieux d’y retourner aprĂšs toutes ces annĂ©es.

    Je crois que nous autres, hommes, voulons tous une femme rien que pour nous. Un chevalier et sa dame 🙂
    Et je crois bien qu’elle existe rĂ©ellement mais que nous ne cherchons pas au bon endroit.

    Aimé par 1 personne

    1. Alain, aprĂšs beaucoup de dĂ©tours, et 2 passages dans les bras d’Amma (le second fut Ă  proprement parler une vraie dĂ©charge Ă©lectrique qui m’a mise KO un bon moment !.) je vous lis et vous fait part de mes propres recherches. Vous, les messieurs, cherchez « la dame » et nous « le chevalier » Ă  l’extĂ©rieur, toujours Ă  l’extĂ©rieur… Et si c’Ă©tait dĂ©jĂ  lĂ  ? Mais juste Ă  l’intĂ©rieur… avant que ça se manifeste Ă  l’extĂ©rieur pour de bon ! Depuis, je fais tout ce que je peux pour rencontrer « mon » chevalier et je garde l’espoir de le croiser un jour… Comme vous l’Ă©crivez il ou elle existe, il faut juste rendre la rencontre possible non ? Bonne journĂ©e !

      Aimé par 1 personne

      1. La Dame, le Chevalier… et le Dragon.
        Tous les 3 se trouvent effectivement au dedans.
        La rencontre extĂ©rieure peut ĂȘtre Ă  mon sens un catalyseur de la rencontre intĂ©rieure.
        J’ai rencontrĂ© le Dragon au dedans Ă  plusieurs reprises par le biais des plantes sacrĂ©es.
        J’en conclus ĂȘtre sur le bon chemin 🙂
        Je crois qu’il se peut aussi qu’Ă  un moment donnĂ©, chevalier, dame et dragon ne fassent plus qu’Un.
        Une bonne journĂ©e Ă  toi de mĂȘme.

        Aimé par 1 personne

        1. Je te comprends… Personnellement je ne pense pas pouvoir remplacer l’expĂ©rience Ă  travers d’une partenaire par quelque chose de stimulĂ© par les plantes… Mais peut-ĂȘtre je me trompe… 😊

          J'aime

        1. Oui, Michael mais pour moi, il me faut d’abord rencontrer la partie « manquante » Ă  l’intĂ©rieur de moi ! Quant au dragon, il ne fait pas partie de ma quĂȘte… S’il surgit, je verrais bien ! J’ai dĂ©jĂ  assez Ă  faire avec tout le « parlement » qui cause sans arrĂȘt… Faire le silence comme tu le dis si bien pour se mettre Ă  l’Ă©coute… Beau et vaste programme pour dĂ©blayer le terrain de la rencontre…

          Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s