Je ne sais plus

Amritapuri, Inde 🇼🇳

Le mousson semble ĂȘtre Ă  l’avance et c’est impressionnant. DĂ©jĂ  il pleuvait presque toutes les nuits, avec des orages animĂ©s comme il faut avec du tonnerre et des Ă©clairs, mais aujourd’hui la lumiĂšre matinale n’a pas chassĂ© les nuages gorgĂ©s d’eau comme d’habitude. TantĂŽt il pleut doucement, tantĂŽt ça tombe dru, parfois il y a encore des grandes pauses sĂšches aussi. Les orages tĂŽt ce matin Ă©taient trĂšs puissants. ☔

Je comptais par moment les secondes entre les Ă©clairs et les dĂ©flagrations qui en suivaient pour connaitre la distance de l’orage. A un moment donnĂ© l’eclair Ă©tait en mĂȘme temps que le tonnerre. Ca se passait donc pile au dessus de moi, tout proche. Tellement de puissance, que je sentais les secousses autour mais aussi Ă  l’intĂ©rieur de moi, surtout dans mon ventre. Je me sentais tout petit. ⛈

Je me suis trempĂ© en un rien de temps en allant vers mon sĂ©va ce matin. D’ailleurs Shrinat Ă©tait lĂ  et j’étais agrĂ©ablement surpris. Son transport pour l’hĂŽpital n’a pas plus se faire Ă  cause des intempĂ©ries. J’étais content de le voir et aprĂšs avoir terminĂ© les carottes avec lui et Angela, nous avons coupĂ© du sucre ! Du jaggary pour ĂȘtre exact. Des blocs de sucre roux qu’il fallait rĂ©duire en poudre. TrĂšs agrĂ©able
 Angela est une Irlandaise d’une quarantaine d’annĂ©es, je pense. Elle est trĂšs discrĂšte grĂące aux mantras qu’elle rĂ©pĂšte dans sa tĂȘte pendant les sĂ©vas. En fait nous sommes tous les temps Ă  trois. 🍭

Il me restent encore 5 jours pleins ici Ă  Amritapuri. Je commence intĂ©rieurement Ă  me prĂ©parer au dĂ©part. Il me manque juste l’intĂ©gration de ce que j’ai vĂ©cu ici. C’était trĂšs dense entre la dĂ©couverte de ma raison d’ĂȘtre ici, puis toutes les facettes Ă  considĂ©rer au fur et Ă  mesure. LĂ , je me sens prĂȘt Ă  jouer avec les diffĂ©rents outils en mĂȘme temps. D’ailleurs, j’en ajoute une troisiĂšme qui me semble tout Ă  fait adĂ©quate. đŸ€—

Rendre grĂące
 La chasse aux sourires
 puis en troisiĂšme place, ne plus rĂ©pondre Ă  des questions Ă  partir de mon savoir ou mon expĂ©rience. « Je ne sais plus », seront peut-ĂȘtre les mots qui sortiront de ma bouche au moment que cela se prĂ©sente. Je ne sais pas encore. Je sais seulement que pour entrer dans ma nouvelle vie, j’ai besoin de laisser l’ancienne derriĂšre. Si j’ai besoin de me prĂ©senter, je ferais trĂšs attention de parler de ce que je suis maintenant et non pas de mon histoire. ⁉

Je me souviens trĂšs bien les premiers mots que j’ai vu sous une photo en arrivant dans ma chambre le premier jour : soit simple, vis simplement. Alors, oublier ce que je sais, ce que j’étais, ce que j’ai acquis
 mmm, ça me plait Ă©normĂ©ment. Faire de la place, nettoyer
 et la pluie Indienne pour m’aider Ă  le faire. Puis tout simplement vivre de l’instant Ă  l’instant accueillant avec le sourire tout en rendant grĂące Ă  ce que la Vie aurait choisi de m’offrir. En disant ça, je me sens bien
 mais tout petit
 et je pense rĂ©ellement que je le suis. đŸ‘Œ

Tout Ă  l’heure, aprĂšs avoir lavĂ© mes draps, passĂ© la serpilliĂšre et mĂ©ditĂ© sur des musiques de dĂ©tente, j’avais envie de savoir oĂč en fait se trouve plus exactement l’ocĂ©an Pacifique. Car depuis que je parle de mon rĂȘve, il s’agit pour moi au bord de cet ocĂ©an. Mais je ne savais pas exactement oĂč le situer. C’était intuitif quand je disais que c’était lĂ . Maintenant je sais mieux oĂč c’est ! J’ai compris que le Pacifique nord s’étend devant toute la cĂŽte ouest de Canada et des Etats-unis et le Pacifique sud sur toute la cĂŽte ouest de l’AmĂ©rique central et l’AmĂ©rique du sud. Hawaii se trouve quelque part en plein milieu de cet ocĂ©an. 😌

Je me sentais rapidement attirĂ© par le Canada, la partie proche des Etats-unis, juste au dessus de Washington. Peut-ĂȘtre parce que le climat est selon mon calcul approximatif Ă  peu prĂšs le mĂȘme qu’en France ? Je ne sais pas.  En tout cas, en explorant grossiĂšrement Google maps, je pouvais m’imaginer descendre toute cette cĂŽte Ă  pied le moment venu, commencant en haut du Canada et finissant Ă  la pointe de l’AmĂ©rique du sud, si toutefois je ne trouve pas cette f
.. plage sur ma route. 😅

Je ne sais pas ce qui va se passer. Je ne sais pas jusqu’à oĂč la Vie veut que je montre mon autonomie et mon audace. Mais je me sens prĂȘt Ă  y aller
 disons presque prĂȘt ! J’ai encore des engagements jusqu’à la fin de l’annĂ©e et j’étais en train de m’imaginer que si d’ici lĂ  ma Vie ne m’a pas mis sur une piste quelconque me menant plus proche de mon rĂȘve de maniĂšre Ă©vidente et douce, alors je ferais cela. Je prendrais mon baluchon de 20 kilos et j’irais chercher ce lieu que je vois dans ma tĂȘte avec tant de prĂ©cision. đŸ›«

De toute maniĂšre, je n’ai rien Ă  faire d’autre. Je n’ai rien Ă  perdre. Tout ceci n’est qu’un jeu Ă©norme dans lequel je ne suis que mon propre pion. Je ne peux que gagner, car il s’agit avant-tout de jouer
  Alors, je jouerais jusqu’au bout. Je miserais tout ce qui me reste
 mĂȘme ma vie s’il le faut. MĂȘme pas peur. Il est clair pour moi que plus je m’approche de mon « paradis intĂ©rieur », plus il va s’approcher de moi Ă  l’extĂ©rieur. C’est passionnant ce jeu, non ? 🙈

Mais, pour l’instant, je suis encore bien confortablement installĂ© dans la maison d’Amma. J’ai prĂ©vu de beaucoup mĂ©diter, me dĂ©tendre, dormir et laisser l’oublie se faire autant que possible. Je compte rester beaucoup dans ma chambre. C’est en ce moment l’endroit oĂč je me sens le mieux. Je descendrais de temps en temps si le temps est clĂ©ment pour poster mes articles Ă©ventuels et faire le chat sur les bancs rouges. đŸ˜»

Je vous souhaite une belle semaine â€ïžđŸ’›đŸ’šđŸ’™đŸ’œ

10 commentaires sur « Je ne sais plus »

  1. « Je ne sais plus ».

    Je crois que c’est dans les Psaumes que David dit : « j’ai Ă©tĂ© rĂ©duit Ă  rien, et je n’ai plus su. »
    ça c’est pour le cĂŽtĂ© littĂ©raire.

    Pour le cĂŽtĂ© vĂ©cu, il y a cette derniĂšre expĂ©rience chamanique avec la rencontre du Dragon qui ne m’a pas demandĂ© d’oublier, au contraire, il m’a dit avec insistance : « souviens-toi qui tu es. »
    Ce « souviens-toi qui tu es » est lourd de sens car il implique que je ne suis pas ce que je crois ĂȘtre.
    Il s’agit donc de laisser partir tout ce que je ne suis pas, et de laisser revenir ce que je suis fondamentalement.

    Aimé par 2 personnes

  2. j’adooore, j’adoooooooore, c’est fabuleux cette libertĂ© ça me fait ressentir une profonde libertĂ© intĂšrieure et soudain tout a moins de poids, tout est plus simple !!! rien Ă  perdre et tout Ă  gagner !!!
    d’abord le fait d’aller oĂč l’intuition nous guide et le fait de dire  » je ne sais pas !!! », pour ma part c’est ce que je rĂ©pond intuitivement depuis quelques jours car j’en avais assez de prendre des coups, alors j’ai appris Ă  me taire et Ă  voir combien je suis ignorante ( au bon sens du therme, afin de me laisser porter par la vie)
    merciiiiiii !!! je te rend grùce, et je rends grùce à cette légÚreté et cette simplicité qui sont là maintenant !!

    Aimé par 3 personnes

  3. Je ne sais pas ce qui va se passer….moi non plus je ne sais pas ou la vie va me mener..a mon rythme je me laisse guider…merci pour ce post qui fait encore Ă©cho en moiđŸŒŽđŸŒŒđŸŒžđŸĄđŸ‰đŸ‘™đŸ‘ŁđŸ˜ŽđŸ’Ÿ bonne route🐝

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s