Adieu « mon » Amsterdam

Amsterdam, Pays-Bas đŸ‡łđŸ‡±

C’était rigolo
 Hier soir en rentrant chez Ruben et Marion il m’est arrivĂ© presque le mĂȘme Ă©vĂ©nement qu’à Ruben la veille. Je marchais tranquillement sur le trottoir d’un boulevard peu frĂ©quentĂ© par des piĂ©tons et avec mes AirPods dans les oreilles je chantais Ă  tue-tĂȘte mes chansons prĂ©fĂ©rĂ©es. đŸŽ€

Soudainement je me trouvais face Ă  face avec un jeune cycliste qui se positionnait devant moi avec l’intention de ne pas me laisser passer. Dans un autre temps, ayant vĂ©cu dans cette ville oĂč il ne faut pas avoir peur de se frotter aux gens, je l’aurais « soufflĂ© » en moins de trois. LĂ , j’étais plutĂŽt surpris et j’observais comment il s’énervait tout seul de plus en plus contre moi. C’était bizarre, surtout qu’il Ă©tait avec sa petite soeur et sa mĂšre et Ă©tait visiblement pas sous influence de l’alcool ou de la drogue. đŸšŽâ€â™€ïž

Sur l’insistance de sa mĂšre, qui mettait son grain de sel dans le conflit Ă©galement, il a fini par s’en aller. Je l’avais bien indiquĂ© que j’étais bien Ă  ma place sur le trottoir et qu’il y avait pour lui et son vĂ©lo la voie juste Ă  cĂŽtĂ© prĂ©vue Ă  cet effet. Il ne voulait rien entendre et insistait sur le fait que je devait regarder devant moi quand je marchait. Bien Ă©videmment, aprĂšs le dĂ©codage de l’incident qu’avait vĂ©cu Ruben, ces sont ces derniers mots que j’ai retenu en tant que projection. 👀

Puis, au moment mĂȘme qu’il partait, je reçois un mail dont je vois juste l’aperçu sur l’écran de mon tĂ©lĂ©phone. C’était une rĂ©action sur mon article de hier dont je voyais en grand le titre : Regarder droit devant
 Le message pour moi derriĂšre l’évĂšnement Ă©tait plus que clair et ce matin je sentais le besoin de valider par mes actes ce que la vie m’a indiquĂ© Ă  trois reprises en si peu de temps. 😍

L’insistance de mon miroir me fait penser que c’est important et urgent et que cela concerne Amsterdam. Il est clair que j’ai des habitudes quand je viens ici qui sont souvent les mĂȘmes depuis des annĂ©es. Je pense que je fais comme mon pĂšre quand il venait Ă  Amsterdam Ă  l’époque. Il est nĂ© en Allemagne, a fait sa scolaritĂ© ici, puis il est partie vivre en Israel. Moi je suis nĂ© en Israel, j’ai fait ma scolaritĂ© ici aussi et je suis partie vivre en France. đŸ‡«đŸ‡·

Comme lui, quand je reviens ici, je recherche surement des repĂšres, des choses qui me rassurent, qui valident mon existence. Voir des copains d’antan, visiter mes quartiers favoris, manger les dĂ©licatesses de ma jeunesse
 Regarder, sentir, toucher
 et en mĂȘme temps garder les souvenirs vivants. Et j’aime bien faire ça. Mais, avec le recul, cela me maintiens dans le passé  et m’empĂȘche peut-ĂȘtre quelque part d’avancer plus facilement. 👣

Souvent, je fais Ă  peu prĂšs le mĂȘme parcours dans la ville, mange en chemin mes aliments fĂ©tiches et cherche souvent un produit quelconque que j’ai dĂ©cidĂ© d’acheter ici. Quand je n’ai plus envie de marcher, souvent je vais au cinĂ©ma. C’est grosso modo toujours le mĂȘme rituel, Ă  quelques dĂ©tails prĂšs. Ce que j’aime le plus, je ne le fais quasiment jamais, m’assoir sur une terrasse avec une boisson et tout simplement regarder les gens. đŸ€”

Alors, je vais changer ça ! Et j’ai dĂ©jĂ  commencĂ© aujourd’hui. Je me suis arrĂȘtĂ© Ă  plusieurs reprises pour boire quelque chose sur des terrasses. Demain je recommencerai, en Ă©coutant mieux ce que je ressens Ă  chaque instant afin me laisser guider par la Vie. Peut-ĂȘtre j’irais en vĂ©lo ou les transports publics. Peut-ĂȘtre je quitterais la ville. Peu importe, le but c’est de casser mes schĂ©mas et faire d’instant Ă  l’instant ce que j’aime. Pas trop compliquĂ©, Amsterdam est Ă  ma connaissance la ville oĂč il y a le plus de choses Ă  faire par mĂštre carrĂ©. 🌿

Hier soir il y avait un jeune homme Ă  la maison chez Marion et Ruben. Il venait de vivre une expĂ©rience traumatisante oĂč il n’a pas Ă©tĂ© content de lui-mĂȘme et oĂč il s’auto-jugeait sĂ©vĂšrement.  En parlant avec lui, je me suis entendu lui dire que le plus beau cadeau qu’il pouvait se faire Ă©tait d’accepter de ne pas ĂȘtre parfait et de ne pas s’occuper Ă  essayer d’arranger les choses. Mes conseils complĂštent bien ma projection de hier
  🚑

Donc, regarder droit devant et laisser le passer partir. M’accepter n’étant pas parfait  et ne pas perdre du temps Ă  essayer de corriger mes erreurs. Sortir de mes rails et chemins battus et changer mes habitudes et routines. Sentir mes envies et d’ĂȘtre en Amour avec moi-mĂȘme autant que possible ! VoilĂ  mon programme pour demain. ❀

Douce nuit à tous
 💓💓💓

IMG_6816
« Sortir de mes rails et chemins battus… » (photo prise aujourd’hui)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s