Divine folie

Die (26) , France đŸ‡«đŸ‡·

Certains me disent sorcier ou magicien, d’autres chaman, guĂ©risseur ou encore druide ou alchimiste. Pour moi il s’agit juste d’une connexion avec quelque chose de l’ordre du divin, du sacrĂ©. C’est bienveillant, subtil, lumineux, vibrant et me dĂ©passe totalement. Je le perçois intĂ©rieurement comme la source de toute chose qui s’adresse Ă  moi Ă  partir de la partie invisible de l’existence. 😍

Je sens sa prĂ©sence en permanence mais la connexion se fait surtout quand je me laisse aller, quand mon ego fait un petit pas de cĂŽtĂ©. Ça devient de plus en plus un Ă©tat quotidien, mĂȘme si je ne le montre pas. J’ai de plus en plus mon attention dirigĂ©e vers cet endroit Ă  l’intĂ©rieur de moi qui “est”. â˜ș

On peut appeler ça la source, mes parents intĂ©rieurs, mon soi, la divinité  peu importe. Mais si je lĂąchais les quelques retenues qui me restent, je m’exprimerais en permanence comme un “canal”. Quelqu’un qui ne me connaĂźt pas, me percevrait sĂ»rement comme un fou. Pour les gens normaux, les moldus comme je les appelle tendrement, je le suis. C’est pour ça que j’aime utiliser le terme « Folie divine »â€Š et en mĂȘme temps c’est une divine folie, car je me sens divinement bien dedans. 😉 

Ma folie peut se manifester Ă  chaque instant et pendant n’importe quelle circonstance, comme pendant une animation, une exploration, une causerie ou mĂȘme tout simplement pendant que je regarde un film au cinĂ©ma. Pour pouvoir l’enclencher, pour que j’y ai accĂšs, j’ai besoin de me sentir totalement en confiance, soutenu et validĂ©. 🚀

La moindre rĂ©sistance, opposition, hĂ©sitation, doute ou tiĂ©deur de la part de ceux qui se trouvent avec moi, m’empĂȘche de me laisser glisser dans cet Ă©tat qui me permet de m’exprimer Ă  partir de “chez moi”. J’aime beaucoup quand ça m’arrive et j’ai remarquĂ© que ça peut prendre des formes diffĂ©rentes. 😌

Je peux ainsi complĂštement perdre la tĂȘte et me trouver dans un espace dĂ©licieux oĂč n’existe que l’ici et maintenant. Dans ce cas, les paroles viennent toutes seules et mes sensations sont multipliĂ©es. Pour y entrer, j’ai remarquĂ© qu’il suffit que je parle, que je me sente entendu et en sĂ©curitĂ©. Les paroles me mĂšnent vers un monde parallĂšle tout en gardant un pied dans celui que nous connaissons. Je deviens hyper-prĂ©sent et hyper-lucide
 mais je ne retiens absolument rien. Les questions se doivent courtes et mes rĂ©ponses aussi. Sinon, Ă  la fin d’une phrase je ne me souviens plus du dĂ©but. La prĂ©sence d’une ou plusieurs femmes qui ont cette Ă©nergie particuliĂšre dont je suis si friand, semble un facteur important pour que le processus s’enclenche. đŸ€Ș

Il se peut aussi que je reste tout Ă  fait lucide et que je me connecte autrement. Je ne sais pas ce qui dĂ©termine la diffĂ©rence. Dans les deux cas mes paroles deviennent un enseignement, mon corps un outil et les personnes autour de moi peuvent vivre des enseignements, des initiations, des voyages, des rĂ©parations, des guĂ©risons, des (re)connexions, des prises de conscience, et encore
 Moi, je peux me trouver dans n’importe quel rĂŽle ou posture
 Ça peut ĂȘtre une personnification connue, mais ça peut-ĂȘtre aussi quelque chose d’ancien ou d’archĂ©typique. Je sens seulement de l’intĂ©rieur que peu importe ce que j’incarne, c’est lumineux, beau et bienfaisant. De toute maniĂšre, je ne laisserai pas la place Ă  autre chose. ❀ 

Avec le temps ça Ă©volue et ça se renforce. Ça semble mĂȘme devenir de plus un plus un Ă©tat normal. Mais comme je l’ai dĂ©jĂ  dit, je ne le montre pas nĂ©cessairement. Le plus facile est pendant une exploration avec une partenaire. Glisser ensemble dans un Ă©tat de conscience altĂ©rĂ© favorise ma folie. Quand le plaisir que mon partenaire me procure est parfaitement dosĂ©, mon expression se renforce et des ailes me poussent. L’exploration devient un voyage dans les profondeurs de nos mĂ©moires. En bon explorateur-rapporteur, je raconte en mĂȘme temps ce qui se passe. C’est dĂ©licieusement magnifique et magique.🐉

C’est pour ça que je trie aujourd’hui les participants Ă  mes voyages (retraites, stages), mais aussi ceux ou celles avec qui je vais explorer Ă  deux. Le moindre grain de sable peut me transformer en n’importe quel animateur ou accompagnant banal
 et ça m’ennuie profondĂ©ment. J’ai envie de vivre et faire vivre la magie, l’Alchimie de la Vie, le vrai Tantra, le vrai Tao
 ceux d’antan
 avant que le pouvoir de l’homme transforme l’art d’aimer en autre chose. 😌

N’allez pas croire maintenant que pendant mes exploits il y a tout le temps des Ă©tincelles. Les moments magiques ne se commandent pas et se prĂ©parent souvent par des choses toutes simples. Un toucher par-ci, un regard par-là
 et soudainement, sans s’y attendre
 quelque chose se prĂ©sente, Ă©merge
 et comme je suis trĂšs attentif, je le saisis. Et comme je suis trĂšs prĂ©sent en permanence, ces moments de grĂące m’arrivent de plus en plus souvent. 😍

Ce matin encore, avec ma co-exploratrice la plus ancienne, la magie Ă©tait lĂ . Ça commençait par une simple question
 une prĂ©sence entiĂšre
 un toucher
 un regard
 le calme
 et soudainement la situation s’est transformĂ©e en connexion profonde avec des rĂ©parations considĂ©rables. La prĂ©sence des frissons, des vibrations, des larmes et la sensation de bonheur en profondeur Ă©taient les tĂ©moins de cette connexion d’Amour vrai et profond. đŸ§šâ€â™‚ïžÂ 

Je vous souhaite vraiment beaucoup de folie ! â€đŸ’›đŸ’šđŸ’™đŸ’œđŸ–€

IMG_0478

8 commentaires sur « Divine folie »

  1. LĂ  oĂč vibre mon Ăąme est un jardin secret

    Celui que je cultive, ĂŽ douce parenthĂšse ;

    Closerie aux couleurs discrÚtes et nacrées.

    Ignorant la clameur, ici mon cƓur s’apaise.

    Instant privilĂ©giĂ©, oĂč je me purifie

    Douce sĂ©rĂ©nitĂ© qui gomme l’amertume

    Absente du chaos, je demeure Ă©blouie

    Dans ma vie soyeuse et gracile comme plume.

    Eden de l’intime oĂč rien ne peut m’atteindre.

    OĂč l’ombre d’une fleur m’Ă©meut comme un baiser

    Je m’attire le bonheur, j’imagine l’Ă©treindre

    Sous des cieux clĂ©ments, bercĂ©e par l’alizĂ©.

    Dans mes contemplations fertiles de priĂšres,

    A l’heure oĂč le rimmel de la nuit s’obscurcit

    Je défriche ma vie, accorte jardiniÚre,

    En nourrissant l’humus du tendre paradis

    Colette

    Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s