Je peux le faire

Wijk aan Zee, Pays-Bas đŸ‡łđŸ‡±

Je n’ai jamais aimĂ© bricoler. Comme il n’y avait pas d’homme Ă  la maison pendant ma jeunesse je n’ai pas appris Ă  le faire. Le bricolage devenait avec le temps un domaine Ă©tranger pour moi et progressivement j’ai carrĂ©ment crĂ©Ă© une aversion. Par contre, faire des courses, cuisiner, repasser, faire la lessive ou le mĂ©nage
 pas de problĂšme. 😏

Pourtant, je me souviens avoir repeint ma chambre au grenier quand j’avais 16 ans et l’appartement que j’ai pris aprĂšs le dĂ©cĂšs de ma mĂšre. Je n’avais pas encore dĂ©veloppĂ© autant de rĂ©sistance, je pense. Il fallait le faire et je ne rĂ©flĂ©chissais pas trop Ă  la question. Dans mon souvenir mon travail Ă©tait assez grossier. Les finitions laissaient vraiment Ă  dĂ©sirer. đŸ€š

Il y avait aussi autre chose qui me freinait. D’avoir les mains sales et rugueuses me provoquait des sensations trĂšs dĂ©sagrĂ©ables. Au point, que dans l’armĂ©e quand j’étais devenu officier, dĂšs qu’il fallait faire quelque chose de manuel, je mettais des gants que j’avais spĂ©cialement prĂ©vus pour ça. â˜ș

Mon pĂšre semblait trĂšs habile de ses mains. Ma mĂšre me disait toujours qu’il savait dĂ©monter une radio et quand il la remettait en Ă©tat, il lui restait des piĂšces et il captait davantage de stations. Le pĂšre d’une de mes compagnes Ă©tait trĂšs bricoleur aussi et j’y voyais l’occasion d’apprendre avec un peu de retard ce qui m’handicapait malgrĂ© tout. Ça ne s’est jamais fait
 la famille avait une sorte de rituel quand il y avaient des travaux Ă  faire qui ne me permettait pas vraiment de participer et de m’amĂ©liorer. 😅

Et lĂ , je me trouve avec un fourgon qui a vraiment besoin de mains expertes pour en faire quelque chose de sympa. Au dĂ©part je ne me sentais mĂȘme pas capable de chercher quelqu’un pour le faire. Je me trouvais complĂštement en dehors de ma zone de confort. C’était ma co-voyageuse du moment qui a pris l’initiative pour trouver quelqu’un. 😍

Plusieurs options se sont prĂ©sentĂ©es
 mais rien de sĂ»r ne me permettait de m’engager avec quelqu’un. Je sentais que la vie me dirigeait afin que j’affronte ma zone d’inconfort. Par facilitĂ© j’ai laissĂ© ma maison sur roues Ă  Paris
 il me fallait du temps pour apprĂ©hender le dĂ©fi qui m’attendait. Dans 10 jours je retourne en France et je vais avoir trois semaines oĂč je n’ai rien Ă  faire
 et une place de parking juste devant la porte. 😏

Les signes concernant mon camion venaient au compte-goutte et ont Ă©tĂ© pour moi clairs comme du cristal. Je commençais Ă  m’habituer Ă  l’idĂ©e d’entamer les travaux seul. Je me voyais retirer le revĂȘtement du sol et la boiserie dĂ©jĂ  en place
 mettre partout une couche d’antirouille prĂ©ventif
 couvrir l’intĂ©rieur de 2 sortes d’isolants
 et finir avec du bois
 Je voyais le scĂ©nario encore et encore
 Cherchant dans ma tĂȘte comment dĂ©passer les difficultĂ©s Ă©ventuelles. đŸ•ș 

Puis, j’ai reçu une proposition d’aide, il y a quelques jours. Quand j’ai contactĂ© l’ami concernĂ© il m’a dit qu’il n’y avait qu’une seule condition, et c’est que je participe aux travaux. En plus, je lui donnerai en Ă©change ce qui me semblerais juste. Quelque chose que je demande moi-mĂȘme Ă  ceux que j’accompagne et qui n’est pas nĂ©cessairement  confortable. Ma zone de confort demande d’ĂȘtre agrandie Ă  deux endroits donc.  Alors, j’ai accepté  😅

Du coup, toute rĂ©sistance est tombĂ©e et dĂšs que je rĂ©cupĂšre ma voiture je vais commencer Ă  bricoler tranquillement, Ă  mon rythme, Ă©tape par Ă©tape. Si pendant cette pĂ©riode de 3 semaines quelqu’un a envie de m’aider, je suis preneur, bien Ă©videmment
 mais je n’y compte pas. Je ne suis pas plus bĂȘte qu’un autre et je peux trĂšs bien le faire tout seul. 😌 

Dans les jours qui me restent ici Ă  Amsterdam je vais visionner autant de vidĂ©os sur Youtube que je peux trouver pour voir comment d’autres ont fait
 quels matĂ©riaux utiliser
 quels outils acheter
 dans quel ordre procĂ©der
 comment faire les finitions avec le bois
 jusqu’oĂč pousser l’amĂ©nagement
 En y pensant je commence mĂȘme avoir envie. Et si je n’arrive pas jusqu’au bout, je terminerai les travaux avec l’ami dont j’ai parlĂ©, prĂšs de Carcassonne. La premiĂšre chose que j’achĂšterai c’est une paire de gants ! 😉 

Hier, j’ai bien profitĂ© du soleil. Mon corps est un peu saturĂ© aprĂšs 30 ans sur la CĂŽte d’Azur et aprĂšs 2 ou 3 heures je sature. J’ai marchĂ© une petite demi-heure pour m’extraire de la foule et j’ai trouvĂ© un petit coin hors du vent dans les dunes. Aujourd’hui mes fesses sont toute rouge
 et ça tombe bien car dĂšs que mes amis auront fini de manger nous allons nettoyer l’appartement et rentrer Ă  Amsterdam. â˜ș  

 

Je vous souhaite une belle journĂ©e d’Ă©tĂ©… â€đŸ’›đŸ’šđŸ’™đŸ’œđŸ–€Â 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s