Un dilemme de famille

Taillefer (09), France đŸ‡«đŸ‡·

AprĂšs 3 expĂ©riences de “Grande Famille” je me rends compte que la crainte que j’ai eue depuis le dĂ©but s’avĂšre juste. Certes, les aspects positifs sont multiples Ă©galement, mais ce hic que je vois au cours de chaque rencontre compromet le principe mĂȘme de ces rĂ©unions et me fait gravement douter quant Ă  mon envie et Ă  la faisabilitĂ© de continuer. 😅

Mon intention derriĂšre le dĂ©sir de rĂ©aliser mon rĂȘve est de re-crĂ©er le cadre permettant de dĂ©couvrir et d’explorer tout ce qui touche Ă  notre vĂ©ritable identitĂ©. CrĂ©er les circonstances qui aident Ă  quitter les zones sombres liĂ©es aux blessures et aller Ă  la recherche du potentiel cachĂ© ou perdu depuis l’annihilation de notre culture d’origine. 😌

Ma contribution personnelle pendant les rencontres va dans ce sens. Tout en essayant d’ĂȘtre Ă  ma juste place, je suis prĂ©sent et disponible Ă  chacun afin de l’accompagner, s’il le souhaite, pendant le processus et Ă  y voir plus clair sur comment s’approcher davantage de son essence. Je ne me sens pas au-dessus. Je me sens “avec”. J’aspire juste Ă  jouer et vivre ma part, ma partition. Je suis là
 c’est aussi simple que ça. 😍

Ceux qui viennent ont, bien Ă©videmment, leurs raisons propres Ă  vouloir participer Ă  l’expĂ©rience. C’est tout Ă  fait normal. NĂ©anmoins, je ne peux pas m’empĂȘcher de penser que quelque part ils viennent tous honorer ce rendez-vous donnĂ© un jour il y a bien longtemps. Terminer ce que nous avions commencer et que les bĂ»chers ont empĂȘchĂ©, c’est-Ă -dire aider Ă  restaurer les bases saines de notre culture paĂŻenne et re-crĂ©er ainsi un cadre de vie plein de sens. ❀

lavender-1537694.jpg

Le problĂšme qui provoque mon dilemme vient certainement du fait que la participation est “libre et en conscience”. DĂ©jĂ  dans mes stages et retraites de Prana-Tantra je voyais que certains participants venaient parce que c’était “gratuit”. Ils venaient profiter de la situation sans avoir un niveau de conscience qui les incitait Ă  contribuer avec leur participation sous forme d’effort ou d’argent. C’est un parasitage qui laisse la place Ă  n’importe quoi. 😏

Que quelqu’un soit paumĂ© n’est pas le problĂšme. N’importe qui qui cherche peut ĂȘtre perdu quelque part sur son chemin. C’est normal. Le hic est que chez certains cet Ă©tat peut faire d’eux des personnes qui ne font que prendre, sans se rendre compte que quelque part dans la chaine d’échange, il y a quelqu’un d’autre qui passe son temps Ă  combler cette lacune. En mĂȘme temps, il ne s’agit pas de tout le monde. Je parle de quelques exceptions, heureusement
 et ce qui se passe fait certainement partie du processus que je dĂ©sire enclencher. đŸ€š

Je suis moi-mĂȘme, du fait de ma timiditĂ© et sensibilitĂ©, trĂšs attentif et je me sens vite de trop. Ça me toucherais beaucoup que quelqu’un puisse penser que je profite de lui. Je prĂ©fĂšre rester Ă  une distance trop grande plutĂŽt que de me sentir comme un parasite qui profite de l’abondance de mon hĂŽte. Mais, je ne suis pas une rĂ©fĂ©rence. Le fait que je sois ainsi ne veut pas dire que tout le monde doit ĂȘtre pareil. 😌

Ce parasitage oĂč quelqu’un ne vient que prendre va certainement de pair avec des comptes Ă  rĂ©gler avec au moins un des parents. Ce que je veux dire par lĂ , c’est qu’il ne s’agit pas d’une simple dĂ©cision de profiter de la situation. Non, il y a un fond Ă©motionnel trĂšs fort et une rĂ©action vis-Ă -vis de ceux qui reprĂ©sentent l’autoritĂ© parentale. Souvent c’est moi qui rĂ©cupĂšre les effets de ce transfert. 😏

adler-188086-001

Ça m’embĂȘterait beaucoup, si un jour Taillefer devenait un lieu d’expĂ©rience pour La Grande Famille, que des gens qui viennent pourraient se comporter comme si tout leur Ă©tait dĂ». Ce n’est pas parce que notre hĂŽtesse a un beau lieu et peut-ĂȘtre mĂȘme un frigo plein, que l’on peut prendre la libertĂ© de s’en servir comme chez papa et maman. Certes, nous n’en sommes pas encore lĂ . Pour l’instant tout est possible et rien n’est dĂ©cidé  â˜ș

C’est un dilemme pour moi. Comment accueillir celui ou celle qui n’a pas l’attitude adĂ©quate ??? Je l’ai fait au cours de mes 4 derniers retraites et j’ai eu systĂ©matiquement des difficultĂ©s avec une personne dans le groupe. C’est d’ailleurs la raison principale pour laquelle j’ai arrĂȘtĂ©. Je l’ai vu comme un signe qui me montrait le chemin. 

Une partie de moi dit que dans une famille il doit y avoir de la place pour chaque membre, peu importe sa personnalitĂ©, son vĂ©cu, sa situation, son Ă©tat ou ses croyances. De l’autre cĂŽtĂ©, mon expĂ©rience me montre que pas tout le monde a le niveau de conscience et de responsabilitĂ© nĂ©cessaire pour vivre l’expĂ©rience de l’UnitĂ© et de l’Amour. 🧐

C’est mon journal ici. J’y Ă©cris mes pensĂ©es
 et en mĂȘme temps je continue Ă  rĂ©flĂ©chir. Tout en tapant sur le clavier et en voyant les mots se former sur mon Ă©cran, les mĂȘmes rĂ©ponses que j’ai dĂ©jĂ  eues me reviennent Ă  l’esprit. Il s’agit encore une fois de prendre aussi ma place de FĂ©dĂ©rateur et de garant de l’Harmonie et non pas seulement celui de la personne Michael. 😌

En tant que Michael j’ai trouvĂ© ma place. Peut-ĂȘtre que pour Ă©viter des conflits, des malentendus et des malaises, j’évite de prendre pleinement celle du FĂ©dĂ©rateur et du Garant de l’Harmonie
 et de dire clairement les choses avant et pendant la visite de quelqu’un. VĂ©rifier  et clarifier avant de venir quelle est l’intention de la personne et de quelle maniĂšre elle prĂ©voit participer Ă  l’expĂ©rience, puis avoir au besoin des moments d’évaluation ou de mise au point pendant son sĂ©jour. Etre simple et direct sans avoir peur de gĂȘner. Mmmmmm… pas toujours aussi simple que ça pour moi. 😉

Ça suffit pour aujourd’hui. A laisser infuser… Merci pour vos rĂ©-inscriptions sur ce blog. Ça me touche beaucoup de reconnaitre des noms et mails dans la liste grandissante. Merci aussi pour tous vos voeux. Si je donne suite, je vais ĂȘtre trĂšs heureux avec plein d’amour. Bon, il fait froid dehors et il y a un bon vent qui souffle. Une journĂ©e pour rester au chaud avec un bon film et quelques dĂ©lices Ă  finir
 Cocooning pour moi. 💖 

Belle journĂ©e Ă  tous đŸ„¶â›·đŸ‚đŸŒČ  

12 commentaires sur « Un dilemme de famille »

  1. Bonjour Michael… en lisant rĂ©guliĂšrement ton journal avec plaisir, il m’arrive parfois de sentir que je prends, que je profite de ton dĂ©voilement intime pour me nourrir et ĂȘtre inspirĂ©e et qu’en retour je ne donne rien!.. en laissant un commentaire, je me demande si ce n’est pas une façon dĂ©guisĂ©e de dire: « Ne m’oublie pas!!! » et que sans doute par manque de crĂ©ativitĂ©, par manque de courage parce que je sais par expĂ©rience tellement petite, fragile, dĂ©licate, sensible la zone de contact entre les ĂȘtres, que je n’ai pas beaucoup de moyens pour te dire que ta prĂ©sence sur terre est pour moi trĂšs prĂ©cieuse et participe Ă  mon ouverture de conscience et de coeur. Je repĂšre chez moi les endroits de solitude et je m’entraĂźne Ă  gĂ©rer la frustration des attentes de rĂ©ciprocitĂ©!!!…
    Par delĂ  les blessures et les peurs, « au-delĂ  du Bien et du Mal, il y a un champ…c’est lĂ  que je te retrouverai… » (Rumi)
    Que 2019 soit une annĂ©e de dĂ©voilement et de grandes retrouvailles!!! Tendrement…Claire

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ce partage Claire… Mon journal ME permet de m’exprimer… Sans TOI, sans VOUS je ne pourrais pas vivre l’accueil d’un co-voyageur…
      Dans ce sens il y a un hic dans mon article de ce matin… Mon apprĂ©hension et la parasitage sont MES miroirs Ă©galement… dont je n’ai pas parlĂ© cette fois ci… â˜ș

      J'aime

  2. Hum, pas simple en effet pour toi et je te comprends , MichaĂ«l. Maintenant, j’ai lu aussi les « remĂšdes » que tu proposes et qui me paraissent justes mĂȘme s’ils paraissent difficiles Ă  mettre en pratique . Mais cela ne vaut il pas la peine quand tout un groupe peut vivre ces expĂ©riences ? Et mille bonnes choses pour toi pour cette nouvelle annĂ©e.

    Aimé par 1 personne

  3. Merci Ă  Claire pour cette magnifique phrase de Rumi : « Par delĂ  les blessures et les peurs, « au-delĂ  du Bien et du Mal, il y a un champ
c’est lĂ  que je te retrouverai
 « . et qui, dans ma vision de la vie, pose notre/mon besoin essentiel en tant qu’ĂȘtre humain, et sĂ»rement la quĂȘte ultime de tout chemin d’Ă©volution : se sentir reliĂ© et en amour, en Soi et avec tous et chacun. Un amour non soumis aux limitations des conditionnements et des souffrances, un amour suffisamment grand pour les accueillir sans jugement ni analyse, un amour suffisamment grand pour ne pas se sentir blessĂ© par les comportements non encore ajustĂ©s, un amour suffisamment grand pour accepter la Loi nĂ©cessaire Ă  l’harmonie de la vie. Je ne sais pas si cet amour lĂ  peut se vivre dans la durĂ©e sur terre, mais en tout cas, j’essaie de m’en approcher et de le vivre par petites touches, dans des moments donnĂ©s par la grĂące.
    Merci aussi Ă  toi Michael de nous partager ta quĂȘte, tes questionnements, tes doutes, tes Ă©lans…. qui me permettent d’affiner toujours un peu plus encore les miens propres.

    Aimé par 1 personne

  4. Bonne Année 2019 Michaël,
    Nul doute que les Ă©nergies qui l’accompagnent seront profitable pour faire avancer les artisants de lumiĂšre 🌟que je pense que nous sommes, avec d’autres nombreuses autres personnes de bonne volontĂ©, dont le monde semble avoir bien besoin actuellement.
    Je t’embrasse
    Eric

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s