Paraboles

Taillefer (09), France đŸ‡«đŸ‡·

Je me suis installĂ© sur le canapĂ© devant les baies vitrĂ©es, face au soleil levant. Le vent souffle fort et Kikou, le petit chien ĂągĂ© d’Eliane, est certainement en train de vider sa vessie et de marquer son territoire un peu partout. Moi, je profite de mes deux jours de congĂ© et du silence pour relancer un autre rythme dans ma vie. Celui d’une Ă©coute plus complĂšte.đŸ‘‚đŸ»

Pour le moment je suis assis avec ma jambe douloureuse, relevĂ©e et ouverte comme en “demi-tailleur”, la seule position assise qui m’est facilement supportable. Hier, je me suis souvenu d’avoir eu le mĂȘme genre de douleur Ă  plusieurs reprises, il y a trente ans. A chaque fois une manipulation Ă©nergĂ©tique de la part de mon ostĂ©opathe suffisait. Selon lui , j’avais simplement trop de toxines dans mon corps, qui, en voulant sortir, se mettaient dans les premiers muscles sollicitĂ©s. đŸ‹ïžâ€â™‚ïž

Alors, ma pause alimentaire du moment est la bienvenue. Pas d’ajout de nouvelles toxines. Ensuite, dans la journĂ©e je vais aller Ă  la rencontre de la nature ici. J’avoue que ce face Ă  face m’impressionne toujours et une partie de moi aimerait bien rester dans la facilitĂ© avec nourriture et films. J’attendrai le bon moment et suivrai mon nez
 les appels
 mon ressenti. Puis je vous ferai certainement un compte rendu demain. â˜ș 

Le titre de mon article du jour m’est venu ce matin Ă  la suite d’un petit Ă©change par WhatsApp avec quelqu’un que j’accompagne en ce moment. C’est rigolo de voir comment les portes s’ouvrent Ă  nouveau et comment, sans avoir rien fait de particulier, de nouvelles personnes viennent me solliciter. đŸ€”

Je me suis habituĂ© au fait que je ne peux plus accompagner n’importe qui. La plupart des gens ne voient pas qui je suis et ne reconnaissent pas les perles que j’ai Ă  partager. Ils sont ailleurs. Pour moi c’est Ă©vident qu’ils viennent vers moi par un appel intĂ©rieur qui est souvent inconscient. Quelque chose les attire, mais ils ne savent pas nĂ©cessairement quoi. Oh, ils pensent le savoir, comme ils pensent me connaitre. Mais je vois bien que ce n’est pas le cas. 😌

Avec ceux qui sont lĂ  en ce moment c’est pareil. Des sorciĂšres, alchimistes et dĂ©esses en herbe se pointent Ă  nouveau pour ce rendez-vous donnĂ© entre nous il y a si longtemps. Pourtant, mĂȘme si le potentiel de chacun est Ă©norme, avec certains c’est toujours la mĂȘme histoire. Alors, j’envoie d’abord tout le monde vers mes vidĂ©os et mes textes, ici sur ce blog. Je vois bien que gĂ©nĂ©ralement mes explications en direct, par mail, par tĂ©lĂ©phone ou mĂȘme en face Ă  face ne suffisent pas. J’ai beau me rĂ©pĂ©ter, encore et encore, changer ma formulation, il n’y rien Ă  faire, car ça vient tout simplement parce qu’ils ne captent pas le sens profond de mes paroles. 😅

child-3194977

Pour ceux qui tiennent le dĂ©fi, je suis lĂ  pour les accompagner d’abord vers une sorte de mise Ă  niveau, espĂ©rant que quelque part en chemin la comprĂ©hension se fasse. Une fois Ă  peu prĂšs sur la mĂȘme longueur d’onde, le vĂ©ritable cheminement initiatique peut commencer. Il faut d’abord nettoyer le terrain, dĂ©passer les rĂ©sistances et rendre l’appliquant enseignable. đŸ€“

Souvent ils sont simplement trop rapides, trop rĂ©sistants, trop rĂ©actifs, trop dispersĂ©s, trop pleins de connaissances inutiles et pas vraiment enseignables. Les blessures sont aussi trĂšs prĂ©sentes sans qu’ils s’en rendent compte. Trop de questions, manque de patience, des interprĂ©tations trop rapides, des enseignement rĂ©cupĂ©rĂ©s un peu partout et de n’importe qui
 puis des Ă©lans dans toutes les directions font d’eux des vrais feux d’artifice. 😉 

Ça me demande de rester bien ancrĂ© et bien prĂ©sent. Si j’entre dans le jeu des uns et des autres, je me fais embarquer dans des histoires, situations et Ă©changes compliquĂ©s et Ă  dormir debout. Si je pouvais tout expliquer en 5 minutes ou en quelques phrases ce serait parfait. Mais, mĂȘme si l’essence de notre vie est trĂšs facile Ă  expliquer, elle est trĂšs compliquĂ©e Ă  comprendre
 alors, ça me demande beaucoup de mots, beaucoup de temps, beaucoup de patience, beaucoup de crĂ©ativitĂ© et beaucoup d’Amour. đŸ”„

Alors comment je fais ? Je reste aussi bien que possible dans mon territoire
 j’applique tout ce que je connais
 je sors du tac-o-tac et je lĂąche prise. Quand je sens que ça risque de partir pour un tour de montagnes russes
 je ralentis la communication, je n’explique plus et je rĂ©ponds avec des questions, des missions ou des paraboles. Ce n’est pas confortable
 mais essayez d’expliquer la physique quantique Ă  un enfant de CM1. 😉

Ce n’est pas gentil ce que je vais dire. Mais de ma fenĂȘtre c’est parfois Ă  mourir de rire
 comme parfois aussi dĂ©sespĂ©rant. C’est un peu comme avec un chien qui n’arrĂȘte pas d’aboyer et de vouloir sans cesse qu’on s’occupe de lui. Le plus facile c’est de lui donner un os. Le temps qu’il s’en occupe je suis tranquille. En plus, l’os est en mĂȘme temps utile et agrĂ©able pour lui
 quand-mĂȘme ! 🐕

C’est une course contre la montre. Qui est-ce qui va gagner
 leur ego avec son impatience
 ou leur conscience ? Je ne peux que laisser faire. Depuis le temps il y a dĂ©jĂ  tellement de gens qui sont venus Ă  ce rendez-vous. Beaucoup sont restĂ©s coincĂ©s quelque part en chemin, beaucoup sont partis avant mĂȘme d’avoir commencĂ©. Tellement peu semblent vraiment prĂȘts. Alors, je laisse la vie trier. Si la personne n’est pas prĂȘte, elle partira. Moi, je m’occupe des autres
 ou plutĂŽt de moi, Ă  travers l’autre. 😍

Je vous souhaite une dĂ©licieuse journĂ©e
 đŸ’«đŸŒđŸŒłđŸŒ»â›ˆđŸ„đŸŒđŸș🩋  

6 commentaires sur « Paraboles »

  1. « Souvent ils sont simplement trop rapides, trop rĂ©sistants, trop rĂ©actifs, trop dispersĂ©s, trop pleins de connaissances inutiles et pas vraiment enseignables. Les blessures sont aussi trĂšs prĂ©sentes sans qu’ils s’en rendent compte. Trop de questions, manque de patience, des interprĂ©tations trop rapides, des enseignement rĂ©cupĂ©rĂ©s un peu partout et de n’importe qui
 puis des Ă©lans dans toutes les directions font d’eux des vrais feux d’artifice. »
    Hello Michael…merci pour ce morceau choisi qui me fait rire, mais rire …de moi! Je me vois tellement lorsque je suis venue vers toi….que c est drĂŽle de me voir et que c est bon d en rire dĂ©sormais.. .merci pour ce reflet et pour le rire qu’ il m a procurĂ© !

    Aimé par 1 personne

  2. Ouah, je viens lire ton article maintenant aprĂšs t’avoir sollicitĂ© par sms !
    J’ai entendues ta question, j’ai rongĂ©e mon os
    n’empĂȘche que tes paroles m’ont touchĂ©es au plus profond et me font ressentir l’Énergie de vie que je croyais avoir perdue ici et maintenant merci de ce prĂ©cieux de ces mots.
    Namasté

    Aimé par 1 personne

  3. oui…et je commence un tout petit peu Ă  comprendre maintenant l’immensitĂ© de patience qu’il t’a fallut…oui le miel pour transformer le feu d’artifices en feu sans artifice…pour cela aussi il faut de la patience…toute une vie voir plusieurs…dieu que la VIE est BELLE! 🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s