Rien à vendre

Modi’in, Israël 🇮🇱 

Je me demande parfois comment je vais subvenir à mes besoins une fois que mes réserves seront épuisées. Si je continue prudemment en ligne droite, sans que quelque chose ne change, je peux tenir peut-être encore 3 ou 4 ans. Ça ne me fait pas vraiment peur, ça m’interpelle et je suis plutôt curieux de voir quelle pirouette la Vie a prévu pour moi d’ici là.

Tout ce que j’ai vécu ces dernières 20 années a été un enchaînement de scénarios complètement improbables. Si quelqu’un m’avait prédit en 1999 que j’allais vivre une expérience d’éveil, que j’allais faire autant de stages et en animer, que j’allais accompagner de manière aussi efficace et profonde, que j’allais me guérir de tous mes maux, que j’allais partager autant d’amour et que tout ça allait se terminer en Israël… je lui aurais jovialement ri au nez !

Il y a eu aussi énormément de moments douloureux, mais la Vie a toujours pris soin de moi. Malgré les vallées abyssalement profondes, elle m’a toujours donné des moyens à ma portée me permettant de rebondir avec succès. A aucun pris je n’accepterai volontairement de revivre ce que j’ai connu. C’est fait, c’est fini… et je suis fier de mon accomplissement.

Capture d’écran 2019-12-23 à 08.24.40

La bonne nouvelle du jour, reçue hier par mail…
Les documents envoyés pour mon Aliyah semblent être acceptés ! 

En même temps,  j’ai regardé un peu sur Facebook comment certains amis de mes dernières vies semblent avoir réussi à faire fleurir leur commerce. Chez pas mal d’entre eux j’ai même été le catalyseur discret de leur démarrage. Même s’ils ne l’ont jamais vraiment vécu ainsi, moi je le sais. En les regardant hier soir dans mon lit, j’ai été pris par un peu de mélancolie, une sensation que je suis peut-être passé à côté de ma chance et de mon propre succès. 

Toutefois, au cours de ces dernières années, je suis devenu progressivement prisonnier de l’Amour, de la Liberté, de l’Authenticité, de l’Intégrité et de la Souveraineté. J’utilise volontairement le mot « prisonnier », car même si je me suis libéré du joug de l’homme conditionné, je ne suis pas libre du tout dans mes choix. L’Amour, le vrai, celui sans condition, sans blessure et sans peur ne connait qu’un seul chemin… celui qui mène droit vers La Maison, La Source et vers le Vivant.

Si je devais refaire mes choix, suivant l’Amour une nouvelle fois, j’atterrirais incontournablement au même endroit, dans ma chambre ici à Modi’in. Je ne peux que continuer bravement sans trop regarder en arrière, au risque de me trouver comme Lot, figée comme une statue dans des regrets salés. La Vie se passe ici et maintenant. C’est le moment présent qui porte la graine à éclore pour demain. Mais, même si c’est vrai, je ne devrais même pas penser à ça. 

Une jolie manière d’apprendre l’hébreu aussi… avec la musique… 

Tel un Alchimiste digne de ce nom, je change tout le temps. Je suis tout le temps en mouvement vers mon état d’or. Ce n’est pas toujours très confortable de ne pas pouvoir me poser encore, alors je dois me rappeler tout le temps que tout va bien, que je n’ai rien à craindre, que je n’ai rien à faire et que je n’ai aucune pression à me mettre. Pas toujours simple, sachant que beaucoup beaucoup de gens ici luttent pour leur survie financière.

Je dis souvent que je suis prêt à faire n’importe quoi ici. Mais, si je sonde bien dans mes profondeurs, je sais que ce n’est pas tout à fait vrai. Je sens que, même si ce serait okay dans l’absolu, je risquerais de mourir d’ennui si je ne me trouve pas dans une situation qui défit mes compétences. Je ne vibre que pour Le Chemin… que cela soit pour moi, ou pour mes frères ou soeurs. Si je ne peux pas d’une manière ou d’une autre co-créer l’édifice unificateur, je n’ai pas de raison d’être. 

Alors, j’ai bricolé un peu mon blog pour me lancer dans le coaching-commerce… et là je n’avance plus. Ce que je propose est toute ma vie… mais en réalité, je n’ai rien à vendre ! C’est plus fort que moi. Certes, si quelqu’un veut me donner quelque chose à son tour, je l’accueille avec gratitude. J’ai même mis de manière très cachée et discrète mon RIB en ligne.

J’ai trouvé toute une série de cours d’hébreu avec Elie Cohen sur Youtube…
C’est sympa comme tout et super en complément avec Duolingo !

L’accompagnement que je propose depuis que j’ai vécu mon expérience d’éveil est spécial. Pour moi, c’est de l’Amour pur… et l’Amour ne se vend pas. Quand j’accompagne quelqu’un, un couple ou un groupe, ce n’est pas « juste » un accompagnement. Je l’aide à se mettre au diapason avec la Vie, avec l’Amour et ainsi avec lui-même et les autres. C’est un accompagnement vers l’Unité, intérieurement et extérieurement.

Je ne peux pas le vendre. C’est trop précieux. Ça dépasse pour moi toute notion de valeur. Pour moi, ce que j’offre, c’est de la haute voltige spirituelle et thérapeutique. En même temps, je vois bien que peu de gens sont prêts à faire un vrai travail sur soi. C’est beaucoup plus facile de rester dans le courant avec la masse et se laisser caresser dans le sens du poil, que de regarder sa réalité en face et de s’alchimiser.

Bon, on est déjà lundi, Jom Sjeni ou le deuxième jour, comme on le dit ici. Il fait encore une fois magnifiquement beau et la chaleur et le soleil me donnent envie de me retrouver en t-shirt dans le parc devant la maison. J’aime bien y aller et vider mon téléphone en travaillant mes cours et en regardant mes séries… en hébreu désormais. Ah oui, avez-vous remarqué qu’une partie du menu a déménagé vers la droite de mon blog ? Juste au dessus de la carte qui indique où je me trouve…    

∞💜∞  

4 commentaires sur « Rien à vendre »

  1. Toi Michaël peur de ne pas survivre financièrement ?
    Avec tes compétences et savoirs-faires, il me semble que tu disposes d’un riche éventail de cordes à ton arc pour pouvoir gagner ta vie assez, pour subvenir a tes besoins, qui sont en outre minimes.

    Il suffirai que tu choisisses d’offrir au monde un peu de ce qu’il attend pour le moment, et pas ce que toi tu aimerais qu’il attende.
    les gens ne sont sans doute pas prêts actuellement pour ce que tu peux offrir de plus précieux, et donc le réalisme incline à ce que tu choisisses de consacrer une partie de ton temps à une activité « alimentaire », ce faisant tu pourvoirais à tes besoins vitaux, en toute autonomie, tout en continuant de proposer pourquoi pas gratuitement, l’accompagnement vers l’amour qui n’est pas à vendre, mais pour lequel les dons de toutes sortes seraient bien venus. (🐐,🐂,€…)

    En résumé, pourrais-tu vivre, un peu dans le monde sans être de ce monde ?
    A mon (humble) avis, plutôt que de prêcher dans le désert, il est préferable, si possible, d’oeuvrer à éclairer les consciences où les gens de ce monde vivent pour le moment.
    Bon bout d’an mon cher Michaël 😋🤗😘

    Aimé par 1 personne

    1. Oh, je suis totalement de ton avis…
      Peur ? Où est-ce que j’ai parlé de peur ?…
      Et je vis déjà dans ce monde sans être vraiment de ce monde…
      Je participe à nouveau…
      Et ma porte est toujours ouverte…
      Je suis dispo et volontaire depuis toujours…
      Et j’offre mon accompagnement ainsi depuis plusieurs années déjà de manière libre…
      Toutefois, je constate que pour le moment, dans cette nouvelle vie, il n’y a pas de demande pour ce que je propose… de toute la gamme dont je dispose…
      Et n’oublies pas… ici ce n’est que mon journal.
      J’écris ce que je vis… en toute simplicité… et tout va parfaitement bien… ☺️

      J'aime

  2. Je l’ai déjà mentionné, mais je le redis 🙂
    Le « rien à vendre » est selon moi un signe d’authenticité.
    La spiritualité est désormais un business comme un autre « all over the world », et jusqu’au cœur même de l’Amazonie.
    C’est ce qui me fait me dire ces jours-ci qu’on est cuits ! 🙁
    Je sais que je pourrais faire du business avec les plantes si je le voulais, mais je ne peux pas.
    « Cela » ne se vend pas; trop sacré. À moins de devenir moi-même un Marchand du Temple, et je ne le souhaite vraiment pas.

    Tu parles d’Alchimie, et depuis quelques semaines, l’envie me reprend de m’y remettre.
    Notamment du fait de mes dernières expériences et « compréhensions ».
    J’aimerais réussir à produire la Pierre; réaliser une transmutation, remercier Dieu, et renoncer là aussi à tirer profit de cette bénédiction.

    Hier soir dans mon lit, je remerciais Dieu.
    Il prend soin de moi et pourvoit à tous mes besoins.
    Je n’ai qu’un seul « souci »; celui du face à face avec le Néant, et c’est par moments assez angoissant.
    Car factuellement, quand on perçoit l’Illusion, la grande, que reste-t-il de réel ?

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s