Rester dans mon territoire ~ Stay in my territory

🇬🇧 For English scroll down till you see the Union Jack


Modi’in, IsraĂ«lÂ đŸ‡źđŸ‡±Â 

Le miroir que j’ai vu de moi dans La Grande Famille hier soir me montre Ă  quel point une partie de moi a du mal Ă  rester dans son territoire. MĂȘme si je n’ai pas du tout envie d’enseigner ou de donner mon opinion, certains de mes vieux rĂ©flexes ont du mal Ă  disparaitre et je me trouve rĂ©guliĂšrement Ă  empiĂ©ter sur le territoire des autres. 

En mĂȘme temps, j’ai vu que je suis toujours en apprentissage et que je peux ĂȘtre tolĂ©rant avec moi-mĂȘme. Je n’ai pas besoin d’ĂȘtre parfait tout de suite et j’ai le droit de me tromper. Toutefois, mon intention ferme est de NE PLUS SORTIR DE MON TERRITOIRE ! Le plus difficile est quand je vois que d’autres membres de La Famille ont des questions pour lesquelles je pense avoir des raisons. 

Il suffit de lĂącher prise, de garder une certaine distance Ă©motionnelle et de focaliser mon attention sur mon histoire et mon chemin et juste prendre l’information qui me concerne pour en faire mon miel. Si toutefois quelqu’un me pose une question directe, je dois me rappeler que je peux trĂšs bien rĂ©pondre Ă  partir de l’endroit oĂč moi aussi je me pose cette question et ne parler que de moi sans en faire un enseignement. 

IMG_6783

Je vois depuis longtemps beaucoup de gens plein de bonne volontĂ© et ceci s’est renfoncĂ© avec le Corona. J’aime ce mouvement oĂč les gens cherchent enfin Ă  changer quelque chose. Mais, je n’y crois pas, le monde ne changera pas… car l’intrusion quotidienne est devenue tellement normale que peu de gens voient que le problĂšme vient de lĂ . Cette intrusion parentale, amicale, amoureuse, professionnelle ou administrative appuie systĂ©matiquement, et la plupart du temps invisiblement, sur des boutons Ă©motionnels des bombes que nous sommes devenues les uns face aux autres. 

J’accepte Ă  nouveau de plus en plus cette intrusion des autres dans ma propre vie. Je ne peux quand-mĂȘme pas demander Ă  9 milliards de gens de s’adapter Ă  mes besoins. Par contre, si je veux que l’intrusion mondiale cesse un jour, je dois commencer par cesser dĂ©finitivement d’intruser moi-mĂȘme. Je sais que j’en suis capable et j’ai tous les outils nĂ©cessaires. Ce ne sont que des vieux rĂ©flexes qui me titillent parfois. Alors, Ă  partir d’aujourd’hui je resterai impeccablement dans mon territoire.

Dans La Grande Famille je mettrai uniquement la casquette de modĂ©rateur pour aider mes frĂšres et soeurs Ă  faire pareil. Pour moi, nous sommes dans un rythme de dĂ©marrage, d’expĂ©rimentation et d’apprentissage. Je ne considĂšre la notion du territoire pas du tout comme une rĂšgle mais comme une simple qualitĂ© de bienveillance Ă  l’Ă©gard de ceux qui m’entourent. Le respect des frontiĂšres du territoire personnel formait, Ă  mon avis, dans le passĂ© de nos tribus premiĂšres et de notre culture ancienne, la colonne vertĂ©brale de chaque sociĂ©tĂ© saine. A suivre… 

Je nous souhaite une dĂ©licieuse journĂ©e de printemps ∞💜∞ 




union-jack-1027898

Modi’in, IsraĂ«lÂ đŸ‡źđŸ‡±Â 

The mirror I saw of myself in The Big Family yesterday evening shows me how hard it is for a part of me to stay in its territory. Even if I do not want to teach or give my opinion at all, some of my old reflexes are difficult to disappear and I regularly find myself encroaching on the territory of others.

At the same time, I saw that I am still learning and that I can be tolerant of myself. I don’t need to be perfect right now and I have the right to be wrong. However, my firm intention is to NOT EXIT MY TERRITORY ANYMORE! The hardest part is when I see that other members of The Family have questions for which I think I have the answers.

I just have to let go, keep some emotional distance and focus my attention on my story and my path and just take the information that concerns me to make my honey. If however someone asks me a direct question, I must remember that I can answer very well as if I asked myself this question and speak only about myself without making a teaching out of it.

IMG_6783

A winner is a dreamer who never gives up… Nelson Mandela

I have seen a lot of people full of good will for a long time and this has become stronger with Corona. I like this movement where people are finally looking to change something. But, I don’t believe in it, the world will not change … because the daily intrusion has become so normal that only few people see that the problem comes from there. This parental, friendly, romantic, professional or administrative intrusion systematically presses, and most of the time invisibly, on the emotional buttons of the bombs that we have become facing each other.

I accept more and more this intrusion of others into my own life. I cannot ask 9 billion people to adapt to my needs. On the other hand, if I want the world intrusion to stop one day, I must start by permanently stop to intrude myself. I know I can do it and I have all the tools I need. These are just old reflexes that sometimes tickle me. So, from today on I will stay impeccably in my territory.

In The Big Family I will only wear the moderator cap to help my brothers and sisters to do the same. For me, we are in a rhythm of start-up, experimentation and learning. I do not consider the notion of territory not at all as a rule but as a simple quality of goodwill towards those around me. Respect for the boundaries of personal territory formed, in my opinion, in the past of our first tribes and our ancient culture, the backbone of every healthy society. To be continued…

I wish us a delicious spring day ∞💜∞

10 commentaires sur « Rester dans mon territoire ~ Stay in my territory »

  1. « territoire, intrusion, harmonie » ses mots me trottent dans la tĂȘte depuis hier, ou j’ai Ă©tĂ© plus que frustrĂ©e de ne pouvoir rester jusqu’Ă  la fin, j’aurai du Ă©largir mon territoire et rester jusqu’au bout de la rĂ©union
    Mais j’ai eu peur, d’empiĂ©ter sur le territoire de ma famille, partage du repas ( bien que le soir je ne mange pas jeun intermittent pour ma santĂ©) cette santĂ© dĂ©faillante et oui je suis consciente que je n’habite pas mon territoire sinon je serai en santĂ©, voilĂ  j’accepte ma situation puisque je ne peux faire autrement pour l’instant mais je veux changer, alors je persĂ©vĂšre, je vais me donner plus de temps et je vais me donner la pĂšre mission de rester Ă  la grande famille jusqu’au bout !
    je vais prendre position plus largement dans mon territoire, pour grandir, pour Ă©voluer, pour m’aimer ĂȘtre moi m’aime simplement avec vulnĂ©rabilitĂ©, surmonter ses peurs car je ne sais si je vais sauter dans une riviĂšre avec rochers cachĂ©s ou si je vais arriver dans une eau cristalline et Ă©veillante !
    NamastĂ© MichaĂ«l, pour me PERE METTRE ces questionnements, cet apprentissage si simple et si dur en mĂȘme temps Ă  demain

    Aimé par 1 personne

  2. TouchĂ©e… c’est tellement vrai (pour moi) tout ce que tu Ă©cris ! c’est Ă  cet endroit prĂ©cis oĂč deux sensibilitĂ©s se rencontrent, dans l’instant, que la prise de pouvoir laisse la place au coeur et au choeur. Merci Michael pour tes mots habitĂ©s de ton humanitĂ©.

    Aimé par 1 personne

  3. Encore moua… : j’ai trouvĂ© les paroles (effectivement le son est moins beau), quel bel hommage aux pĂšres et Ă  la famille ! je trouve qu’elle transmet toute la force, sagesse, tendresse, mais aussi acceptation de la vulnĂ©rabilitĂ©, je saisis mieux ton choix

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s