Je déconfine ~ I deconfine

🇬🇧 For English scroll down till you see the Union Jack…

Modi’in, Israël 🇮🇱 

Ça y est, notre professeur d’hébreu a annoncé à l’instant dans un message vocal WhatsApp, que les cours en live à Tel Aviv vont reprendre le mardi qui vient. La Vie a décidé donc que mon temps de confinement est terminé. Je considère que cela clôt mon dossier émotionnel, ouvert conjointement à l’arrivée du virus, concernant mes parents et mon retour ici chez moi.

Toutefois, je suis dubitatif quant au virus et je suis resté volontairement confiné jusque là. Il n’est pas parti et son message a été clair… reste chez toi et libère-toi de ton manque de compréhension lié aux motivations de tes parents, et en même temps de celles de tous les autres. Laisse partir les émotions, l’intolérance et la violence qui en sont le résultat logique. Fais table rase et n’y pense plus !

J’ai capté quelques phrases au vol de mes co-locataires et j’ai compris qu’il y a à nouveau une centaine de cas de contamination en Israël. Je ne sais pas ce qui va se passer exactement, mais depuis le déconfinement, j’ai la sensation que ce n’est vraiment pas terminé. Au contraire, j’ai l’impression que c’est la continuité de quelque chose qui ronge notre existence moderne et qui grandit à vue d’oeil.

tim-goedhart-vnpTRdmtQ30-unsplash

Je vais sortir mardi et j’en suis heureux. Je ne sais même pas combien de temps je suis resté confiné. Je vais reprendre à nouveau un abonnement mensuel pour le bus et ma journée sera bientôt à nouveau dédiée aux trajets et aux cours d’hébreu de 6 heures jusqu’à 15 heures. Mais, je resterai très vigilant aux signes. Ça ne m’étonnerait pas si dans quelques jours ou semaines des mesures de confinement seront à nouveau appliquées.

J’ai une sensation d’urgence. Je l’ai vu dans le miroir avec mes frères et soeurs de La Grande Famille et je le sens également dans mes accompagnements. Même si dans l’absolu j’ai tout mon temps et que dans le fond je ne vais nulle part… il n’y a pas de temps à perdre. Ça ne veut pas dire qu’il faut que j’accélère… au contraire, je vais ralentir pour mieux voir et pour mieux sentir. Je sens cette urgence dans tout ce temps que nous avons perdu, déconnectés de la Source et vivant comme des poules sans tête pour les trois B’s autour du plaisir profane (bosser, bouffer, baiser).

melissa-askew-tSlvoSZK77c-unsplash

Et, en même temps, de réunion en réunion, d’échange en échange, j’ai l’impression que les fondations de La Grande Famille, ou de La Grande Tribu, sont en train de se poser lentement et solidement. Les portes des réunions Zoom sont ouvertes à tous, et même s’il y des gens qui reviennent régulièrement, il y a aussi un noyau de 8 ou 9 personnes qui est tout le temps fidèlement présent. Je pense que ceux qui attendaient quelque chose de particulier ont fini par abandonner et que seulement ceux qui n’ont pas de demande précise, à part co-créer ensemble, sont restés.

Je reconnais chez chacun des aptitudes essentielles qui sont de grande valeur pour l’ensemble et qui sont en train d’émerger au fur et à mesure. Et même si chacun est vraiment différent et ne se trouve pas au même endroit sur son chemin vers la Source, nous avons tous un dénominateur commun. C’est le OUI… pas un « OUI, mais », mais un OUI plein… Ceux qui reviennent et sont systématiquement là, semblent sentir un lien qui nous unit et semblent communément dire OUI au changement, OUI à l’émergence de sa véritable identité, OUI à une vie pleine de sens, OUI à une vie vibrante et vivante, OUI au retour à l’essentiel, OUI à la différence et l’originalité de chacun… et OUI à La Grande Famille.   

Je vous souhaite une délicieuse journée de plus ∞❤️∞ 




union-jack-1027898

Modi’in, Israël 🇮🇱 

That’s it, our Hebrew teacher announced just now in a WhatsApp voice message, that live classes in Tel Aviv will resume on Tuesday. Life has therefore decided that my time of confinement is over. I consider that that closes my emotional file, opened jointly with the arrival of the virus, concerning my parents and my return here back home.

However, I am skeptical about the virus and I have remained voluntarily confined until then. He did not leave and his message was clear … stay at home and free yourself from your lack of understanding related to the motivations of your parents, and at the same time of those of all the others. Let go of the emotions, intolerance and violence that are the logical result. Make a clean sweep and think no more about it!

I caught a few sentences between my co-tenants and I understood that there are once again about hundred cases of contamination in Israel. I don’t know exactly what’s going to happen, but since the deconfinement, I have the feeling that it’s really not over. On the contrary, I have the impression that it is the continuity of something which eats away our modern existence and which is growing visibly.

tim-goedhart-vnpTRdmtQ30-unsplash

I’m going out on Tuesday and I’m happy. I don’t even know how long I was confined. I will resume a monthly bus subscription and my day will soon be dedicated again to journeys and Hebrew lessons from 6 am until 3 pm. But, I will remain very vigilant to signs. It will not surprise me if in a few days or weeks confinement measures will be applied again.

I have a sense of urgency. I saw it in the mirror with my brothers and sisters of The Big Family and I also feel it in my accompaniments. Even if in absolute terms I have all my time and basically I am going nowhere … there is no time to lose. That doesn’t mean I have to speed up … on the contrary, I’m going to slow down to see better and to feel better. I feel this urgency because of all this time that we have lost, disconnected from the Source and living like headless chickens for the three F’s around profane pleasure (food, fun et fuck).

melissa-askew-tSlvoSZK77c-unsplash

And, at the same time, from meeting to meeting, from exchange to exchange, I have the impression that the foundations of The Big Family, or The Big Tribe, are slowly and solidly being laid. The doors of Zoom meetings are open to everyone, and even if there are people who come back regularly, there is also a core of 8 or 9 persons that is faithfully present all the time. I think that those who were waiting for something special ended up by giving up and that only those who did not have a specific request, apart from co-creating together, stayed.

I recognize in each of them essential skills which are of great value for the whole and which are emerging gradually. And even if everyone is really different and is not in the same place on their way to the Source, we all have a common denominator. It’s the YES … not a « YES, but », but a full YES … Those who return and are systematically there, seem to feel a bond that unites us and we commonly seem to say YES to change, YES to the emergence of ones true identity, YES to a life full of meaning, YES to a vibrant and living life, YES to return to the essential, YES to the difference and originality of each person … and YES to The Big Family .

I wish you another delicious day ∞❤️∞

7 commentaires sur « Je déconfine ~ I deconfine »

  1. Bonjour Michaël,
    le fait que je ne puisse plus venir à la grande famille, à cause gardes boulot, me dis peut être que je ne suis pas prête pour ce OUI ! juste encore dans un OUI MAIS

    Je ne suis pas encore prête, pas assez, je ne sais trop, …. Je lâche prise, et laisse la vie me porter, me guider dans ces temps bizarre, est ce du au virus que je sens encore très présent, où à autres choses, je ralentis, je m’efface, j’occulte mon passé, je fais table rase aussi et attend une étincelle, un reflet miroir

    Namasté !

    Aimé par 1 personne

    1. La semaine dernière, je voyais que beaucoup de gens ne respectaient pas du tout les règles sanitaires… Du coup, je me disais que mon confinement était un peu trop extrême, et que je pouvais un peu lever le pied.

      Mais aujourd’hui, je vois au contraire que mes amis font bien attention à toutes ces règles. Ils se voient, masqués, et restent à 1m50 l’un de l’autre. J’y vois donc que je dois quand-même faire attention, et ne pas TROP relâcher la pression.

      C’est cette observation du ici et maintenant qui me permet de trouver un équilibre 🙂

      21, Rava ! 😉

      Belle journée à toi

      Xavier

      Aimé par 1 personne

  2. Hello Michael !

    Je ressens parfaitement ce que tu écris ici ! Même si j’ai fait la demande de « ralentir », je sens que les signes s’accélèrent, ou qu’en tout cas mon attention envers les signes est plus prononcé ! Et qu’est-ce que j’aime ça !

    Je me souviens de cette réunion de la grande famille où nous avions parlé du film « Labyrinthe » !
    En ce moment, je me sens comme dans ce labyrinthe que j’arpente sereinement. Je laisse les choses venir, et plus je les laisse venir, plus ça s’accélère !

    Ma volonté de bien faire et de forcer pour faire avancer les choses me freinaient. Et effectivement, mon confinement ne se terminera que lorsque j’aurai fait toute ma part du travail !

    Vivement la prochaine réunion de la grande famille ! 🙂

    Magnifique journée à toi Michael !

    Xav Frodon Potter

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s