Moi et mes sœurs ~ Me and my sisters

🇬🇧 For English scroll down till you see the Union Jack…

Fabienne de Toulouse, France 🇫🇷  

En ce dimanche 21 juin 2020 s’est tenu la seconde exploration du cercle de feu. Je suis arrivée sur place la dernière car une autre soeur était déjà là depuis la veille au soir. 

Déjà le premier contact a été délicieux et surprenant. Des années que personne ne m’avait pris dans ses bras comme cela. Enfin une personne kinesthésique… au toucher juste et enveloppant.

Un temps a été consacré au partage puis à la préparation de la pièce dans laquelle l’exploration allait se passer. Tout a commencé de manière très douce. J’étais très attentive, peut-être trop, à ce qui se passait. Nous sommes passé d’une exploration à l’autre avec des temps d’échanges entre chaque.

Je n’avais pas bien compris mon rôle dans ces explorations ce qui a fait que peu à peu j’ai ressenti un inconfort que je n’ai pas réussi à exprimer sur le moment.

Mais qu’à cela ne tienne ! j’ai fait mon possible pour rester dans l’accueil et présente à ce qui arrivait ou qui n’arrivait pas.

Et puis à un moment les positions ont changé et je me suis retrouvée physiquement incluse dans le jeu. Cela tout en ne comprenant pas où était ma place et quel était mon rôle.

Au moment du partage j’ai exprimé le fait qu’il était difficile d’avoir un regard juste durant l’exploration. Et un mot est sorti, lutte, lutte que j’avais ressenti dans mon corps pendant l’exercice. A la fin du partage, tout à coup, je me suis senti tirée par les cheveux en haut du crâne. Cette force voulait absolument m’envoyer en arrière. Ne voulant pas tomber je me suis levée et écartée. Même debout cela continuait, j’ai donc dû m’allonger sur dos puisque la vie voulait absolument me renverser, au moins je ne me ferais pas mal.

Je me suis retrouvée secoué de spasmes, les doigts de la main droite tapant sur le sol et tout à coup les larmes sont montées avec des sanglots. Puis une voix m’a dit venant de très très loin dans le temps : « Tu as tellement été massacré, Fabienne, comment peux-tu encore faire confiance ». Je pleurais, je pleurais. Puis quelque chose est parti que je qualifierais de sac de merdes et j’ai visualisé comme un utérus. Ensuite je me suis mise en boule sur mes jambes au sol et laissé faire les larmes.

melissa-askew-tSlvoSZK77c-unsplash

Pendant tout ce temps je n’avais aucune conscience de ce qui se passait autour de moi mais je me sentais protégée par l’énergie de mes deux sœurs qui continuaient leur exploration dans la pièce. 

Ça a été le premier mouvement de libération que j’ai ressenti dans la journée.

Ensuite j’ai demandé à partager ce qui s’était passé. Et là, la soeur qui dirigeait l’exercice m’a dit qu’elle aurait dû penser à me le demander. C’est juste ce qu’il fallait à ce moment-là pour que s’efface l’impression qui me suivait depuis le début d’une distance entre nous.

Après une pause j’ai pu participer activement, guidée par la même soeur, à une nouvelle exploration.

Un deuxième mouvement de libération est intervenu après cette exploration. J’ai pu exprimer que je me sentais passive, inutile et isolée. L’animatrice à tout de suite su quoi faire et mes deux sœurs m’ont permis de me requinquer énergétiquement.

Et là, troisième libération j’avais acquis de la consistance, mon corps n’était plus vide. Je m’habite enfin. Merci, merci, merci !

La dernière exploration a permis à celle qui nous avait si bien guidé jusque-là de se poser.

Au debrief nous avons été unanimes à dire que quelque chose de particulier s’était passé.

J’étais bien connecté, juste dans mes actes. J’ai permis d’allumer l’étincelle finale.

J’ai ma place dans l’anneau de feu que nous formons.

Fabienne




union-jack-1027898

Fabienne from Toulouse, France 🇫🇷 

On this Sunday, June 21, 2020, the second exploration of the ring of fire was held. I arrived there last because another sister had already been there the previous evening.

The first contact was already delicious and surprising. Years that no one had hugged me like this. Finally a kinesthetic person … with a just and enveloping touch.

Time was spent sharing and then preparing the room in which the exploration was to take place. It all started very smoothly. I was paying close attention, maybe too much, to what was going on. We went from one exploration to another with times of exchange between each.

I did not fully understand my role in these explorations, which gradually gave me a discomfort that I could not express at the time.

But never mind ! I did my best to stay in the reception and present to what was happening or not happening.

And then at some point the positions changed and I found myself physically included in the game. That while not understanding where my place was and what my role was.

At the time of sharing I expressed the fact that it was difficult to have a fair look during the exploration. And a word came out, fight, fight that I felt in my body during the exercise. At the end of the sharing, suddenly, I felt myself pulled by the hair at the top of the skull. This force absolutely wanted to send me back. Not wanting to fall I got up and pulled away. Even standing it continued, so I had to lie on my back since life absolutely wanted to overthrow me, at least I would not hurt myself.

I found myself shaken with spasms, the fingers of my right hand tapping on the ground and suddenly the tears came up with sobs. Then a voice said to me from very far back in time: « You have been so massacred, Fabienne, how can you still trust? » I was crying, I was crying. Then something went away that I would call a bag of shit and I visualized it as a womb. Then I curled up on my legs on the ground and let the tears flow.

melissa-askew-tSlvoSZK77c-unsplash

During all this time I had no awareness of what was going on around me but I felt protected by the energy of my two sisters who continued their exploration in the room.

It was the first liberation movement I felt during the day.

Then I asked to share what had happened. And there, the sister who led the exercise told me that she should have thought of asking me. This is just what it took at that time for the impression that had followed me from the start of a distance between us to disappear.

After a break I was able to participate actively, guided by the same sister, in a new exploration.

A second liberation movement intervened after this exploration. I was able to express that I felt passive, useless and isolated. The facilitator immediately knew what to do and my two sisters allowed me to energize myself.

And there, third liberation I had acquired consistency, my body was no longer empty. I finally live. Thanks thanks thanks !

The last exploration allowed the one who had guided us so well so far to land.

At the debrief we were unanimous in saying that something special had happened.

I was well connected, just in my actions. I allowed to ignite the final spark.

I have my place in the ring of fire that we are forming.

Fabienne

7 commentaires sur « Moi et mes sœurs ~ Me and my sisters »

  1. Je ressens des frissons tout au long de ton témoignage, Fabienne !

    « Au moment du partage j’ai exprimé le fait qu’il était difficile d’avoir un regard juste durant l’exploration. Et un mot est sorti, lutte, lutte que j’avais ressenti dans mon corps pendant l’exercice. »
    C’est exactement la difficulté que j ‘éprouve lorsque je joue à un jeu vidéo pour m’en inspirer. Je dois me concentrer sur l’expérience que je vis tout en ayant un regard sur mon expérience. Et le simple fait de me rendre compte que je suis en train d’explorer, d’expérimenter, me coupe de cette expérience. Et c’est une lutte incessante entre mon mental et mes sens.
    Je crois que je comprends mieux le sens de « vulnérabilité » après avoir lu ton article !

    Mille millions de mille mercis !!

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Xavier,
      ton commentaire me va droit au coeur. J’espère pouvoir partager et de plus en plus en vulnérabilité, alors mes blessures ne seront plus qu’un souvenir.
      Cette expérience fut une révélation et j’ai hâte de continuer pour aller de plus en plus vers moi.

      Aimé par 2 personnes

    1. Merci Michael et au risque de ne pas être originale comme ma carte du jour m’y invite, ton commentaire me va droit au coeur. Ce chemin j’aimerais qu’il soit dans la simplicité et l’amour de moi.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s